Accord historique au G7 sur la taxation des multinationales

Le groupe des sept pays les plus riches est parvenu samedi 5 juin à un accord historique pour mettre fin aux disparités fiscales utilsées par certaine des plus grandes entreprises mondiales.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Accord historique au G7 sur la taxation des multinationales
Réunion des ministres des finances du G7 à Londres. Le groupe des sept pays les plus riches est parvenu samedi à un accord historique pour mettre fin aux disparités fiscales utilsées par certaine des plus grandes entreprises mondiales. /Photo prise le 5 juin 2021/REUTERS/Henry Nicholls

Un accord historique. Les ministres des Finances du G7, réunis à Londres, ont annoncé ce samedi 5 juin qu'il soutiendraient l'application d'un taux plancher global pour l'impôt sur les sociétés d'au moins 15%, et la mise en oeuvre de mesure pour garantir que les impôts soient payés dans les pays où les activités sont réalisées.

"Après des années de discussion, les ministres des Finances du G7 ont trouvé un accord historique pour réformer le système fiscal international et l'adapter à l'ère digitale", a déclaré le ministre britannique des Finances Rishi Sunak à des journalistes.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

"C'est un point de départ et dans les mois qui viennent nous allons nous battre pour que ce taux d'imposition minimal à l'impôt sur les sociétés soit le plus élevé possible", a dit de son côté le ministre français de l'Economie Bruno le Maire dans un tweet, ajoutant que l'étape franchie à Londres devait inspirer un sentiment de "fierté.

Lutte contre l'optimisation fiscale

Les grandes puissances économiques cherchent depuis plusieurs années à s'accorder sur une vaste réforme de la fiscalité transfrontalière afin de lutter contre les pratiques d'optimisation des grandes multinationales - en particulier les géants du numérique - qui ont tendance à déclarer leurs profits dans des pays à la fiscalité avantageuse plutôt que dans ceux où elles réalisent la plus grande partie de leur activité.

Avec Reuters (David Milliken, Kate Holton et Michael Holden, Gilles Guillaume pour la version française)

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Economie Social et management
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS