Accord en vue dans l’agroalimentaire sur le contrat de génération

L’agroalimentaire devrait être le quatrième secteur à signer un accord sur les contrats de génération, mi-septembre.

Partager
Accord en vue dans l’agroalimentaire sur le contrat de génération

Après l’assurance, l’industrie pharmaceutique et la métallurgie, l’agroalimentaire s’apprête à signer, en septembre, un accord sur les contrats de génération. Les négociations, qui se sont tenues en juillet, sont terminées, et les partenaires sociaux consultent leur base. L’accord est en bonne voie. La CFDT a déjà signé, FO se dit très favorable. Si quelques branches, côté patronal, pourraient faire défection, elles approuvent, pour la plupart, le texte.

Devraient s’accorder les trois grandes familles du secteur : industries agroalimentaires, commerce de détail et coopération agricole. Elles représentent 80 000 entreprises et 820 000 salariés. Cet accord multibranche, dans la foulée du contrat de filière signé le 19 juin, est historique !”, s’enthousiasme Christian Crétier, secrétaire fédéral de la FGTA-Force ouvrière (agriculture, alimentation). La CFDT se réjouit aussi de l’ampleur du périmètre, une première dans ce secteur. Cela ouvre une dynamique inédite, pour d’autres sujets de négociations à venir comme celui sur la complémentaire santé, précise Frédéric Malterre, secrétaire national de la FGA-CFDT (agroalimentaire).

Plus besoin d’accord d’entreprise pour bénéficier des aides

En octobre 2012, l’accord national créant le contrat de génération avait été signé par les cinq organisations syndicales représentatives. Il prévoit que les entreprises de moins de 300 salariés bénéficient d’une aide financière de deux fois 2 000 euros, chaque année pendant trois ans, pour chaque jeune embauché et senior maintenu dans l’emploi. Celles de moins de 50 salariés peuvent signer directement leurs contrats, tandis que les entreprises de 50 à 299 salariés doivent avoir négocié un accord d’entreprise ou être couvertes par un accord de branche avant fin septembre. Avec la signature de l’accord multibranche en septembre, les entreprises de l’agroalimentaire n’auront pas besoin de négocier un accord d’entreprise pour bénéficier des aides.

La filière, qui peine à attirer de nouvelles recrues, a pour objectif le recrutement de 10 000 jeunes par an pendant trois ans, et de 150 000 alternants entre 2014 et 2017. Les plus de 50 ans, qui représentent déjà 23 % des effectifs, devront en occuper 25 % fin 2016, avec 1 500 embauches de plus de 50 ans par an pendant trois ans. Les branches ont aussi accepté de mettre en commun divers outils de gestion des compétences, une grande première également dans un secteur très morcelé et plutôt attaché à ses particularités.

Cécile Maillard

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe. 

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

TOLIER FORMEUR P3 H/F

- 21/09/2022 - CDI - PONTOISE

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

94 - Orly

Mission d'assistance à maîtrise d'ouvrage pour la passation et le suivi de certains marchés

DATE DE REPONSE 10/07/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS