Accord emploi : aucune modification sans l'accord des signataires selon Hollande

"Tout l'accord, rien que l'accord". Lors de son entretien télévisé sur France 2 le 28 mars, le président de la République a tenu à clarifier les discussions autour du projet de loi issu de l'accord sur l'emploi signé en janvier par les représentants syndicaux nationaux.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Accord emploi : aucune modification sans l'accord des signataires selon Hollande

Par sa souplesse pour les uns, ses excès pour d'autres, il suscite l'inquiétude et la polémique. L'accord sur l'emploi et le marché du travail signé le 11 janvier par le patronat (Medef, UPA, CGPME) et plusieurs organisations syndicales nationales (CFDT, CFTC, CFE-CGC) ne pouvait pas ne pas être évoqué par le président de la République lors de son entretien télévisé sur France 2.

Concernant ce projet de loi, actuellement dans les mains des commissions parlementaires concernées pour être amendé, François Hollande a rappelé "l'engagement (pris) devant les partenaires sociaux signataires que ce serait tout l'accord, rien que l'accord".

Ainsi, "il peut y avoir des corrections qui améliorent mais toute correction devra être approuvée par les signataires", a martelé le chef de l'Etat, soulignant par ailleurs que "jamais il n'y avait eu accord entre partenaires sociaux sur cette question du marché du travail".

Côté critiques, François Hollande accepte que l'on puisse "contester" cet accord, mais, selon lui, il permettra de mieux "protéger" les salariés et de donner "plus de souplesse" aux entreprises.

Partager

PARCOURIR LE DOSSIER
SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS