Accord commercial entre le Royaume-Uni et l'Australie

par Colin Packham et William James
Accord commercial entre le Royaume-Uni et l'Australie
Le Premier ministre australien Scott Morrison et son homologue britannique Boris Johnson. Le Royaume-Uni et l'Australie ont conclu un accord commercial à l'issue de discussions entre les Premiers ministres des deux pays, a annoncé mardi le ministre australien du Commerce, Dan Tehan. /Photo prise le 14 juin 2021/REUTERS/Henry Nicholls

CANBERRA/LONDRES (Reuters) - Le Royaume-Uni et l'Australie ont annoncé mardi un accord commercial qui supprimera les droits de douane et les formalités administratives dans les échanges entre les deux pays.

Cet accord, scellé à l'issue de discussions entre les Premiers ministres des deux pays, a été présenté par Boris Johnson comme une nouvelle ère dans les relations bilatérales.

Londres considère cet accord, le premier conclu depuis sa sortie effective de l'Union européenne le 1er janvier, comme un élément important de sa stratégie commerciale et diplomatique post-Brexit. La Royaume-Uni entend éloigner de l'Europe son centre de gravité économique et rechercher de nouvelles opportunités dans la zone indo-pacifique.

Les derniers obstacles à la conclusion de cet accord ont été levés lors de nouvelles discussions lundi en Grande-Bretagne au terme du sommet du G7 auquel le Premier ministre australien Scott Morrison a été invité à participer.

"Aujourd'hui marque une nouvelle aube dans les relations entre le Royaume-Uni et l'Australie, soutenues par notre histoire partagée et nos valeurs communes", a déclaré Boris Johnson, cité dans un communiqué.

La Grande-Bretagne est le huitième partenaire commercial de l'Australie et Canberra le 20e de Londres. Les échanges commerciaux entre les deux pays représentent en valeur 26,9 milliards de dollars australiens (17,1 milliards d'euros).

Selon des estimations officielles, l'accord pourrait permettre à la Grande-Bretagne d'accroître de 500 millions de livres (580 millions d'euros) sa production économique évaluée à environ 2.000 milliards de livres.

"Il s'agit d'un accord fondamentalement libéral qui supprime les droits de douane sur tous les produits britanniques, ouvre de nouvelles opportunités pour nos fournisseurs de services et nos entreprises technologiques, et permet à notre population de voyager et de travailler plus facilement", a déclaré pour sa part la ministre britannique du Commerce, Liz Truss.

Les agriculteurs britanniques redoutent cependant que cet accord ne provoque des faillites en cascade en supprimant les droits de douane sur les importations d'agneau et de boeuf en provenance d'Australie.

Le gouvernement leur a assuré qu'ils seraient protégés grâce à un mécanisme qui plafonne les exonérations de droits sur les importations pendant 15 ans.

Le ministre australien du Commerce, David Littleproud, n'a pas souhaité donner les détails de cet accord, mais a souligné qu'il serait bénéfique pour les agriculteurs de son pays.

"Dans l'ensemble, ce sera une grande victoire pour l'agriculture australienne", a-t-il déclaré sur les ondes de 4BC Radio.

L'économie australienne étant déjà largement tournée vers l'Asie, certains experts comme Ben Wellings, maître de conférences en politique et relations internationales à l'Université Monash en Australie, voient dans cet accord davantage un symbole qu'un changement de paradigme économique.

(Colin Packham, William James et Andy Bruce, version française Claude Chendjou, édité par Sophie Louet)

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe. 

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

TOLIER FORMEUR P3 H/F

- 21/09/2022 - CDI - PONTOISE

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

75 - ICF LA SABLIERE

Accord-cadre à bons de commandes travaux TCE spécifique PMR Ile de France

DATE DE REPONSE 01/01/1970

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS