Accor dit qu'une scission de l'immobilier n'est pas d'actualité

PARIS (Reuters) - Accor a déclaré lundi que la création d'une foncière regroupant les murs de ses hôtels n'était pas d'actualité, tout en disant envisager de bien dissocier dans ses comptes la gestion immobilière de la gestion hôtelière pour "gagner en efficacité".

Partager

Le groupe hôtelier a ainsi répondu à un article des Echos affirmant qu'il s'interrogeait, sous l'impulsion de son premier actionnaire Colony Capital, sur l'opportunité de créer une foncière regroupant les murs de ses hôtels.

Selon Les Echos, Sébastien Bazin, le patron pour l'Europe de Colony Capital, aurait proposé ce projet à la mi-décembre lors d'un conseil d'administration d'Accor. Une telle scission serait à l'image de celle réalisée par l'américain Marriott à la fin 1993 via la création de Host Marriott.

Colony Capital, qui détenait au 30 juin 2011 17,09% du capital d'Accor, est également actionnaire du distributeur Carrefour où il a tenté sans succès l'an dernier une démarche similaire.

"La question d'une scission juridique (ou capitalistique) d'Accor entre son activité de management hôtelier et son activité immobilière n'est pas d'actualité", a déclaré une porte-parole du groupe, dans un e-mail envoyé à Reuters.

En revanche, a-t-elle poursuivi, "parmi les options concernant l'évolution de son reporting, le groupe réfléchit à mieux identifier la partie immobilière de la partie opérationnelle, dans le but unique de gagner en efficacité".

Aujourd'hui, a ajouté la porte-parole, le groupe ne différencie pas dans ses comptes la gestion immobilière de la gestion hôtelière.

Elle a précisé que la valeur des murs des hôtels était comptabilisée à 3,3 milliards d'euros au 30 juin 2011.

En hausse de près de 2% à l'ouverture de la Bourse, l'action Accor avait réduit son avance à 0,96% vers 13h15, faisant ressortir une capitalisation boursière de 4,75 milliards d'euros.

Chez CM-CIC Securities, l'analyste Annick Thévenon estime que la valorisation faible du titre, qui a frôlé en décembre sa valeur d'actif net comptable, favoriserait le scénario de la scission. Cependant, poursuit-elle, l'avenir du groupe est dépendant de l'évolution de ses réseaux et de ses marques.

"L'apport de Denis Hennequin (le PDG d'Accor, NDLR) sur ces sujets peut faire la différence, il y a au final urgence à se concentrer sur ces sujets", dit-elle.

Mais elle ajoute : "Reste à savoir si ses actionnaires sauront se montrer patients."

Noëlle Mennella et Dominique Vidalon, édité par Dominique Rodriguez

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Recherche le contact d'un décideur ou d'une entreprise industrielle

LES ECHOS

+ 77 000 Décideurs

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

Safran

CHEF DE PROJET IT F/H

Safran - 22/11/2022 - CDI - Vélizy-Villacoublay

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

49 - Cholet

Prestation de surveillance et de sécurité par vigile de l'accueil de la CAF de Maine-et-Loire

DATE DE REPONSE 06/01/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS