Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

Accident du vol Rio-Paris : Air France rejette les conclusions du rapport de contre-expertise

, , ,

Publié le

Air France va déposer un recours en nullité concernant le rapport de contre-expertise judiciaire qui avait été demandé par Airbus dans le cadre de l'enquête sur l'accident du vol AF447 Rio-Paris en juin 2009. Dans ce dossier, la compagnie aérienne et le constructeur aéronautique sont mis en examen depuis mars 2011 pour homicides involontaires.

Accident du vol Rio-Paris : Air France rejette les conclusions du rapport de contre-expertise © louisvolant - FlickR - CC

"Air France a constaté que cette contre-expertise a été conduite de manière unilatérale et non contradictoire, en violation du principe même du procès équitable, la compagnie n'ayant pas, quant à elle, été invitée à participer aux travaux des experts", a indiqué ce mercredi 14 mai la direction de la compagnie aérienne à l'AFP. En conséquence, Air France va déposer un recours en nullité concernant ce rapport qui avait été demandé par Airbus dans le cadre de l'enquête sur l'accident du vol AF447 Rio-Paris en juin 2009.

La catastrophe aérienne, qui a tué 228 personnes, serait due à "une réaction inappropriée de l'équipage après la perte momentanée des indications de vitesse", affirme le rapport de contre-expertise rendu public la veille. Dans ce dossier, Air France et le constructeur aéronautique Airbus sont mis en examen depuis mars 2011 pour homicides involontaires.

"Présentation partiale et tronquée"

La compagnie a précisé à l'AFP que "les éléments de ce rapport font une présentation partiale et tronquée des causes de l'accident qui porte atteinte aux droits fondamentaux de la défense d'Air France". Selon elle, le rapport omet de nombreux éléments, en particulier, ceux relatifs au fonctionnement de l'avion, à savoir un A330-200, "qui figuraient dans le rapport" du Bureau d'enquêtes et d'analyses (BEA) et le premier rapport d'expertise judiciaire. "Certains des éléments omis ont d'ailleurs fait l'objet depuis de mesures correctrices de la part de l'industrie", note Air France.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle