Accès de faiblesse de l'exportation

Partager

Accès de faiblesse de l'exportation



L'embellie de la consommation s'accompagne hélas! d'un freinage des deux autres piliers de la reprise que sont l'exportation et l'investissement industriel.En juillet, l'excédent de la balance commerciale française a fléchi, s'établissant à 5,7milliards de francs, contre 5,9milliards en juin. Pour les sept premiers mois de l'année, il s'élève à 42,8milliards de francs, contre 45,2 milliards pour la même période de 1993.

Cette diminution est due à l'essoufflement des exportations, qui se sont établies à 103,5milliards de francs en juillet, contre 106,4milliards en juin et 109milliards en mai. C'est le moins bon résultat depuis cinq mois.

Phénomène tout aussi inquiétant, les importations, de leur côté, sont en recul, passant de 100,4milliards en juin à 97,8milliards en juillet. Le mouvement est dû aux importations de biens d'équipement, tombées de 25milliards de francs en juin à 23milliards en juillet.

Depuis le début de l'année, les importations de biens d'équipement avaient progressé de 9%, semblant confirmer une reprise de l'investissement dans les entreprises, après trois années de forte baisse. Ce nouveau fléchissement marque-t-il la fin des espoirs? Le ministère de l'Economie souligne que les chiffres d'un mois ne suffisent pas à caractériser une évolution. Au demeurant, le gouvernement ne prévoit qu'une faible hausse de l'investissement en 1994 (+1%). La vraie reprise est attendue pour 1995 (+9,3%).





USINE NOUVELLE - N°2472 -

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS