Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine de l'Energie

"Accélérons la transition écologique grâce à l’hydrogène", clament des élus au Congrès des maires

,

Publié le

Tribune Les maires aussi croient au potentiel de l‘hydrogène et à la capacité qu’a la France de développer une filière industrielle. Cette tribune du "Club des élus acteurs de l’hydrogène" explique comment.

Accélérons la transition écologique grâce à l’hydrogène, clament des élus au Congrès des maires
Depuis juin 2018, le démonstrateur GRHYD teste l’injection d’hydrogène produit à partir d’électricité renouvelable dans le réseau de distribution de gaz naturel et la production d’hythane pour les bus de Dunkerque.
© abarbaux

Les maires de France se réunissent à Paris pour trois jours de débats et de rencontres. Ce grand rendez-vous national est l’occasion de rappeler le rôle et l’importance des territoires qui sont en première ligne face aux enjeux écologiques. Oui, les édiles ont un rôle à jouer.

Élus des territoires, engagés de longue date dans la transition énergétique, nous avons créé en juin 2017 le Club des élus acteurs de l’hydrogène. Nous avons souhaité ainsi partager nos expériences et mutualiser nos forces, afin de promouvoir les solutions hydrogène au service de la transition écologique et énergétique. Partant de nos projets réalisés dans nos territoires, nous souhaitons porter la voix de ceux-ci au plus haut niveau.

Dans ce contexte, nous saluons très chaleureusement l’initiative de nos collègues de l’Assemblée nationale de créer un collectif transpartisan au service de l’accélération de cette transition !

Le plan national hydrogène publié en juin 2018 constitue un jalon extrêmement important, et il nous appartient de concrétiser les mesures identifiées pour permettre, grâce à ce vecteur énergétique multi-usages de créer des écosystèmes vertueux sur les territoires, au service de l’intégration des énergies renouvelables, de l’équilibrage des réseaux, et de la décarbonation de pans entiers de l’économie.

Le Fonds hydrogène, prévu par le Plan national, doit être mis à disposition à travers les appels à projets prévus dans les transports et dans l’industrie. Un premier appel à projet « Ecosystèmes de Mobilité », opéré par l’ADEME, vient d’être publié. Les territoires se mobilisent très fortement aux côtés des acteurs industriels pour présenter des projets d’envergure - et gageons qu’ils seront très nombreux ! Nous attendons également beaucoup d’un prochain appel dédié à l’industrie. 

L’enjeu n’est rien de moins que le développement d’une filière française d’excellence qui doit se positionner dans une compétition internationale déjà bien engagée. La Chine, la Corée, le Japon, l’Allemagne, la Californie l’ont compris, et investissent des milliards d’euros dans le déploiement de solutions hydrogène. La France possède une recherche de pointe et un tissu d’entreprises, capables de répondre à l’ensemble des besoins (production, conditionnement, distribution, utilisation) ; les technologies sont désormais matures et prêtes à être déployées massivement. Ne reproduisons pas l’erreur déjà commise par le passé, d’avoir laissé passer l’opportunité de filières industrielles à haute valeur ajoutée. 

Aussi, nous nous tenons prêts à engager le dialogue avec le Collectif « Accélérons », pour appuyer toute action qui permettra de consolider la démarche entreprise par le gouvernement pour faire de l’hydrogène le fer de lance d’une transition énergétique efficace et vertueuse. Accélérons, oui, car le temps est compté si nous voulons réussir.

Claire Bourgeois-République, vice-présidente du Grand Dole ; Valérie Nouvel, vice-présidente de la Manche ; Alain Leboeuf, vice-président de Vendée et président du Sydev – pour le Club des élus acteurs de l’hydrogène fondé en juin 2017.

 

Les avis d'experts sont publiés sous la seule responsabilité de leurs auteurs et n'engagent pas la rédaction de L'Usine Nouvelle.

Réagir à cet article

1 commentaire

Nom profil

21/11/2018 - 20h56 -

Un rendement de 30 % pour le stockage électrique, et ils appellent ça une technologie mature ? Decarbonné des pans entiers de l'économie ? Lequels ? L'électricité est déjà décarbonnée et la France n'a lancé aucune recherche dans les moteurs à hydrogène.
Répondre au commentaire
Nom profil

22/11/2018 - 14h05 -

L'Hydrogène trouve un potentiel d'applications très large, et constitue parfois la seule solution. De nombreux cas d'applications seront optimaux avec de simples batteries, mais tout aussi nombreux seront ceux avec des systèmes Hydrogène et Pile à Combustible. Un train Hydrogène est par exemple 4 fois moins coûteux en coût complet que le fait d'électrifier une ligne de chemin de fer. Un semi-remorque 0 émissions embarquera environ 15Tonnes de batteries...donc charge utile très réduite. Votre commentaire sur les rendements démontre une paresse intellectuelle qui freine votre capacité à voir des marchés d'avenir...Heureusement, de nombreux industriels ont par une vision plus large décidé d'investir des milliards pour "industrialiser et produire massivement pour réduire les prix". Parions que votre position par rapport au photovoltaïque, ou aux batteries il y a quelques années était du même ordre...Résultat: rien en France. Bonne journée
Répondre au commentaire
Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle