L'Usine Auto

Accélérer sur les bornes de charge rapide sans négliger la charge à domicile

Manuel Moragues ,

Publié le

Le projet du gouvernement de déployer un réseau national de bornes de charge rapide est jugé positivement par les grands électrotechniciens français. Pour Schneider et Legrand, il faudrait aussi accélérer sur la recharge à domicile.

Accélérer sur les bornes de charge rapide sans négliger la charge à domicile © Pascal Guittet - L'Usine Nouvelle

Le gouvernement semble se convertir à la charge rapide. Du moins si l’on en croit Les Echos, qui, mardi 28 mai, indiquaient que l’Etat réfléchissait à la création d’un réseau de quelque 5 000 bornes de charge rapide le long des routes et autoroutes du pays. Ces bornes qui permettent de recharger un véhicule à 80% en moins d’une demi-heure apparaissent bien plus utiles que les bornes dites lentes (recharge en 7-8 heures) prévues par dizaines de milliers sur la voirie dans le plan Borloo .

Outre qu’elles permettraient aux voitures électriques de s’aventurer hors des agglomérations, elles assureraient surtout un rôle psychologique en rassurant le conducteur angoissé par la panne sèche. De quoi lever un frein important à l’essor des véhicules électriques. Nissan en est convaincu, qui a fourni gracieusement une quarantaine de bornes de recharge rapides aujourd’hui installées en France.

Les pouvoirs publics dans leur rôle

"La charge rapide sécurise, confirme Xavier de Froment, directeur général de Legrand France, et les pouvoirs publics seraient bien dans leur rôle en finançant ces infrastructures." Le coût des bornes rapides est d’environ 40 000 euros, quatre fois plus que leurs petites sœurs plus lentes. La création évoquée par Les Echos d’un opérateur national, public, en délégation ou en partenariat public-privé "serait une excellente initiative", salue Christian Girardeau, à la tête de l’activité véhicule électrique de Schneider Electric. "A l’image du secteur des télécommunications, les infrastructures de recharge des véhicules électriques pourraient se construire autour d’un acteur central, sur le réseau duquel pourront se greffer d’autres opérateurs", poursuit le dirigeant.

Reste que pour Legrand comme pour Schneider, il ne faut pas négliger les bornes de charge dans le résidentiel et le tertiaire. "La recharge dans les bâtiments et les parkings est complémentaire de la charge rapide à l’extérieur, souligne Xavier de Froment, il faut aussi accélérer de ce côté." Pour Schneider, une piste à explorer serait la mise en place d’incitations financières à l’installation de bornes dans le résidentiel et le tertiaire. Pour les particuliers, par exemple, "il y a des incitations pour l’achat du véhicule, mais pas pour celui de la borne", relève Christian Girardeau. Or les études le montrent : environ 90% des recharges sont faites à domicile. Le projet du gouvernement, s’il se confirme, ne pourra ignorer le résidentiel.

Manuel Moragues

Réagir à cet article

1 commentaire

Nom profil

29/05/2013 - 19h06 -

Chaque constructeur de véhicules électriques devraient avoir l'obligation de mettre des bornes à disposition dans chacune de ses concessions installées sur le territoire national.
Répondre au commentaire

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte