Abengoa renouvelle son contrat d'exploitation de la première centrale gaz-thermosolaire du Maroc, 63 millions d'euros à la clé

Le groupe espagnol Abengoa qui gère depuis 2010 à Ain Beni Mathar dans le nord du royaume la seule la centrale intégrée gaz - thermosolaire a emporté le contrat d'exploitation et maintenance pour cinq années supplémentaires auprès de l'Office de l'électricité du maroc

Partager
Abengoa renouvelle son contrat d'exploitation de la première centrale gaz-thermosolaire du Maroc, 63 millions d'euros à la clé
Centrale intégrée gaz et thermosolaire d'Ain Beni Mathar

Un "deal" à 63 millions d'euros. Abengoa vient de signer un contrat d'extension pour la gestion et la maintenance de la centrale hybride gaz - thermosolaire d'Ain Beni Mathar au Maroc avec l'ONEE, Office national de l'électricité et de l'eau potable du royaume.

Cette centrale électrique intégrée développe une puissance totale de 472 MW dont 20MW relevant de la technologie thermosolaire CSP, dont cela a été le premier développement au Maroc. Lors de sa mise en service en mai 2010, c'était aussi la seule de son genre en Afrique. Et ce projet d'un coût toal de 400 millions avait fait l'objet de nombreux financements bilatéraux notamment de la part de la Banque africaine de développement, de la Banque mondiale ou de la coopération espagnole.

La centrale d'Ain Beni Mathar couvre un site de 160 hectares et est située dans la région de l'Oriental à 90 km au sud de la ville d'Oujda. Elle assure, selon Abengoa, 10% de la consommation électrique du royaume.

Avec sa composante solaire, elle constituait une sorte de galop d'essai avant les projets solaires géants dit Noor dans le sud du royaume à Ourzazate. Un complexe dont la première tranche Noor 1, un centrale 100% CSP de 160 MW doit entrer en service ces prochains jours.

Abengoa faisait partie des candidats aux appels d'offres des projets suivant à Ouarzazate Noor II et III mais a été éliminé au profit du saoudien Acwa power.

Par contre le groupe espagnol dans un autre regsitre a emporté un appel d'offres de l'ONEE pour la construciotn d'une usine de dessalement près d'Agadir en mai 2014

Pour rappel, le Maroc s'est fixé pour objectif de parvenir à 42% de sa puissance électrique installée d'origine renouvelable en 2020.

Sujets associés

SUR LE MÊME SUJET

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Nouveau

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS