AbbVie propose 21 Mrds $ pour Pharmacyclics

Le secteur pharmaceutique nord-américain est en pleine ébullition. Après Valeant, c'est au tour d'AbbVie de se lancer dans une opération de rachat à plus de dix milliards de dollars.

Partager

Le groupe américain a jeté son dévolu sur son compatriote Pharmacyclics, spécialisé dans l'oncologie et les maladies inflammatoires. Depuis quelques jours, ce dernier faisait l'objet de rumeurs de rachat. Actavis et Johnson et Johnson avaient notamment été cités comme potentiels acquéreurs. Mais ils se sont fait doubler par AbbVie, qui propose 261,25 dollars pour chaque action de Pharmacyclics. Ce qui valorise la société basée en Californie à 21 Mrds $. Ce montant comprendra du numéraire (pour environ 58 %) et l'émission d'actions d'AbbVie (environ 42 %). Les actionnaires de Pharmacyclics pourront choisir d'être rémunérés uniquement en numéraire, ou en actions d'AbbVie, ou encore par une combinaison des deux. Les conseils d'administration des deux sociétés ont déjà approuvé l'opération. Celle-ci devrait être bouclée mi-2015, après l'accord des autorités de la concurrence.

Le géant pharmaceutique américain a été alléché par les perspectives de croissance de l'Imbruvica (ibrutinib), qui est le composé phare de Pharmacyclics. Ce médicament a été approuvé par la FDA en 2013 et est maintenant autorisé dans plus de 40 pays. L'Imbruvica est un inhibiteur de la tyrosine kinase de Bruton, qui est approuvé dans quatre indications pour traiter trois types de cancers du sang : la leucémie lymphocytaire chronique, le lymphome à cellule du manteau et la macroglobulinémie de waldenstrom. En outre, ce produit pourrait être utilisé dans d'autres indications potentielles, notamment les tumeurs solides. En 2014, l'Imbruvica a généré des ventes de 548 M$, soit 75 % du chiffre d'affaires total de Pharmacyclics.

En dehors de cet anticancéreux, Pharmacyclics possède trois candidats médicaments en stade de développement clinique et plusieurs molécules en phase préclinique. Cette acquisition permet à AbbVie de gommer l'échec en octobre dernier du rachat du Britannique Shire, pour la colossale somme de 32 Mrds £. Le groupe américain avait fait volte-face après la mise en place par le gouvernement américain de plusieurs mesures pour lutter contre l'exil fiscal des entreprises américaines.

Sujets associés

NEWSLETTER Santé

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Détectez vos opportunités d’affaires

33 - Ste Hélène

Travaux de restructuration de la Mairie

DATE DE REPONSE 18/02/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS