ABB mettrait une de ses filiales sous la protection de la loi américaine sur les faillites

Publié le

Le cauchemar de l'amiante est loin d'être fini pour ABB. Le groupe helvético-suédois de construction électrique envisage de mettre sous la protection du chapitre 11 de la loi américaine sur les faillites Combustion Engineering (CE), sa filiale spécialisée en chaudronnerie.

Dans un communiqué, ABB reconnaît que les plaintes déposées pour présence d'amiante dans les produits de CE ont maintenant un coût plus élevé que les actifs de la société.

Acquise en 1990 par ABB, CE a déjà dû verser 865 millions de dollars de dédommagements à de nombreuses victimes de l'amiante entre 1990 et 2001.

Au premier semestre de 2002, le nombre de plaintes déposées contre CE est passé de 94 500 à 102 700.

Arnaud BOULBEN

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte