Abandon de la taxe EBE, une bonne surprise pour la CGPME

La Confédération générale des petites et moyennes entreprises (CGPME) s'est "étonnée" mais "réjouie" ce lundi 7 octobre de l'abandon par le gouvernement de la taxe sur l'excédent brut d'exploitation, attendant maintenant que le même sort soit réservé à la réforme des retraites.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Abandon de la taxe EBE, une bonne surprise pour la CGPME

"Si l'on doit se réjouir de l'abandon d'une taxe pénalisant l'investissement des ETI (entreprises de taille intermédiaire) et grandes entreprises, on ne peut que s'étonner de ce revirement inattendu quelques jours après la présentation du projet de loi de finances", a déclaré ce lundi 7 octobre la Confédération générale des petites et moyennes entreprises (CGPME), dans un communiqué.

Le ministre de l'Economie Pierre Moscovici a en effet annoncé dimanche l'abandon de cette taxe sur l'EBE et de celle qui avait brièvement été évoquée sur l'excédent net d'exploitation (ENE) pourtant inscrite dans le projet de budget pour 2014 présenté il y a dix jours. Il a assuré avoir mené avec le ministre délégué au Budget Bernard Cazeneuve "la concertation jusqu'au bout" et jugé "pas possible" de mettre en place cette nouvelle taxe "dans le contexte, tout de suite".

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Dans son communiqué, la CGPME a affirmé avoir reçu des "assurances" de Bercy que les PME qui étaient déjà épargnées par la taxe sur l'EBE car réalisant moins de 50 millions d'euros de chiffre d'affaires ne seraient pas concernées non plus par la mesure de surtaxe de l'impôt sur les sociétés qui doit être mise en place en compensation.

"Reste maintenant à revenir sur le projet de réforme des retraites dont les conséquences, au travers notamment du 'compte pénibilité', seront désastreuses pour les entreprises enserrées dans un nouveau carcan réglementaire... facteur de coûts supplémentaires", a ajouté la confédération.

0 Commentaire

Abandon de la taxe EBE, une bonne surprise pour la CGPME

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié
0 Commentaire

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Economie Social et management
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS