Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

AB InBev envisage des cessions après avoir renoncé à l'IPO en Asie, rapporte le WSJ

Publié le

(Reuters) - Anheuser-Busch InBev envisage de vendre des divisions en Corée du Sud, en Australie et en Amérique centrale en vue de son désendettement après avoir renoncé la semaine dernière à l'introduction en Bourse de sa filiale Asie-Pacifique à Hong Kong, opération qui avait le même objectif, rapporte jeudi le Wall Street Journal.

AB InBev envisage des cessions après avoir renoncé à l'IPO en Asie, rapporte le WSJ
Anheuser-Busch InBev envisage de vendre des divisions en Corée du Sud, en Australie et en Amérique centrale en vue de son désendettement après avoir renoncé la semaine dernière à l'introduction en Bourse de sa filiale Asie-Pacifique à Hong Kong, opération qui avait le même objectif, rapporte jeudi le Wall Street Journal. /Photo d'archives/REUTERS/François Lenoir
© Francois Lenoir

Les entreprises citées

Le premier brasseur mondial espère lever au moins 10 milliards de dollars (8,9 milliards d'euros) avec ces cessions, ajoute le quotidien, citant des sources. Avec l'IPO de Budweiser Brewing Company APAC, le groupe avait prévu de lever jusqu'à 9,8 milliards de dollars.

AB InBev, qui a acheté fin 2016 son rival britannique SABMiller pour une centaine de milliards de dollars, veut ramener son endettement à 80 milliards.

Le Wall Street Journal ajoute que le fonds d'investissement KKR avait approché AB InBev en mai en vue d'un éventuel rachat d'actifs asiatiques. Le journal ajoute que le brasseur japonais Asahi s'est montré intéressé par le rachat des activités australienne du groupe belge.

Ce dernier n'a pas répondu dans l'immédiat à une demande de commentaire.

Vers 17h15 GMT, le titre AB InBev coté à New York avançait de 1,43% à la suite de l'article du WSJ.

NOTE: Les informations du WSJ n'ont pas été vérifiées par Reuters, qui ne garantit pas leur exactitude.

(Soundarya J à Bangalore, Benoit Van Overstraeten pour le service français)

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle