Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

AAA accélère son développement

Publié le

Le spécialiste de la mise au point de molécules de dépistage du cancer séduit les investisseurs et les hôpitaux avec son produit phare, le Gluscan.

Fructueuse période pour Advanced Accelerator Applications (AAA), qui intervient dans le développement de nouvelles molécules médicamenteuses destinées au diagnostic oncologique. Elle a, coup sur coup, décroché l'autorisation de mise sur le marché (AMM) en France de son produit phare - le Gluscan - et mobilisé 1,5 million d'euros auprès de ses actionnaires suisses et italiens pour accélérer sa croissance.

La jeune entreprise franchit donc un cap : depuis sa création en 2002, elle ne pouvait commercialiser son liquide injectable auprès des hôpitaux qu'en Italie et en Suisse. Quant à la nouvelle levée de fonds, qui s'ajoute aux 8 millions d'euros déjà mobilisés en l'espace de trois ans, elle vient confirmer la pertinence du plan stratégique mis au point par Stefano Buono, le P-DG, et son équipe. Jusqu'alors, l'ex-chercheur en physique nucléaire a privilégié le développement d'un produit susceptible de dégager du cash à court terme. Pour cela, AAA, installée sur le technoparc du Pays de Gex, a simultanément construit à Saint-Genis-Pouilly, dans l'Ain, une unité de fabrication de radio-isotopes (le Gluscan), à partir d'un accélérateur de particules, et mis en place son propre réseau de distribution.

La démarche porte ses fruits : les ventes de Gluscan, utilisé lors des diagnostics par caméra TEP (tomographie par émissions de positrons) pour dépister le cancer, devraient avoisiner les 2,5 millions d'euros cette année, et générer des bénéfices à partir de 2006. « Les caméras TEP sont plus précises que l'imagerie médicale classique dans la détection des maladies malignes. Elles permettent de pousser plus loin les investigations et découvrir des métastases dans des endroits du corps restés jusqu'à présent inaccessibles », explique Stefano Buono. Les faits lui donnent raison : en 2002, il existait quatre caméras TEP en France. On en compte 60 aujourd'hui.

Trois laboratoires en Italie et une autre en France

Pour autant, la vie de AAA n'est pas un long fleuve tranquille. Stefano Buono, qui a passé une dizaine d'années comme chercheur au sein du Cern, le plus grand laboratoire mondial de physique des particules, s'est battu durant sept mois pour que ce dernier lui cède la licence d'un procédé spécifique permettant de fabriquer le Gluscan. Cet accord était indispensable pour lancer l'activité, ce médicament imposant la mise en oeuvre d'un accélérateur de particules.

Après avoir investi près de 4 millions d'euros dans une première unité de production, AAA s'apprête à lancer la construction de trois laboratoires identiques (chacun emploiera 10 personnes) en Italie et un autre en France. Le Gluscan, dont la durée de vie n'est que de quelques heures, doit en effet être produit près de son lieu d'utilisation. Si très peu de laboratoires de ce type sont opérationnels en Europe, la concurrence (Schering, Cyclopharm...) monte vite en puissance.

Une vingtaine de projets de recherche en cours

D'ici à deux ou trois ans, AAA espère donc dégager suffisamment de ressources pour financer une partie significative de ses développements. Une nouvelle molécule nécessitant en moyenne entre... cinq et dix ans de recherche. AAA, qui regroupe une équipe scientifique d'une quinzaine de chercheurs, pharmaciens et ingénieurs, mène en parallèle une vingtaine de projets de recherche sur de nouveaux traceurs et marqueurs spécifiques au dépistage de différents types de cancers (dont la prostate). Pour cela, elle coopère avec une centaine de partenaires publics (CNRS, CHU), de grands groupes pharmaceutiques, Oséo-Anvar et l'Union européenne.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle