A320neo: Pratt rétablirait ses anciens joints de moteur

BERLIN/PARIS (Reuters) - Le motoriste américain Pratt & Whitney devrait revenir à ses anciens joints pour régler temporairement le dernier problème en date décelé sur son nouveau moteur GTF, qui a contraint Airbus à suspendre la livraison de certains appareils A320neo, apprend-on de sources proches du dossier.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

A320neo: Pratt rétablirait ses anciens joints de moteur
Le motoriste américain Pratt & Whitney devrait revenir à ses anciens joints pour régler temporairement le dernier problème en date décelé sur son nouveau moteur GTF, qui a contraint Airbus à suspendre la livraison de certains appareils A320neo (photo). /Photo prise le 17 octobre 2018/REUTERS/Régis Duvignau

Pratt, filiale de United Technologies, a dit que ses problèmes provenaient d'un changement de joint l'été dernier sur son compresseur haute pression vers l'arrière du moteur.

Les sources ont précisé mercredi que la solution la plus probable pour le moment était de remettre l'ancien joint, qui avait été retiré pour des questions de longévité.

Un porte-parole d'Airbus à renvoyé à Pratt les questions d'ordre technique. La société américaine n'était pas immédiatement disponible pour commenter cette information.

Le président exécutif de l'avionneur européen, Tom Enders, a fait savoir la semaine dernière que les livraisons aux clients devraient reprendre en avril.

(Victoria Bryan et Tim Hepher, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Véronique Tison)

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

  • Recherche le contact d'un décideur ou d'une entreprise industrielle

    AVRIL
ARTICLES LES PLUS LUS