L'Usine Energie

A Xiang Jia Ba, Alstom s’illustre dans la course à la puissance hydroélectrique

Manuel Moragues , , , ,

Publié le

Depuis juillet 2013, quatre groupes hydroélectriques d’Alstom sont en service au barrage de Xiang Jia Ba, dans le sud-ouest de la Chine. Leur puissance record de 800 MW n’est qu’une étape. Le prochain appel d’offres chinois demandera des groupes de 1000 MW.

A Xiang Jia Ba, Alstom s’illustre dans la course à la puissance hydroélectrique © D. R.

C’est la mère du Yangtsé. La rivière Jin Sha est l’affluent principal du célèbre fleuve chinois. Sa puissance en fait une véritable mine d’or pour les hydro-électriciens chinois, et attise la convoitise d’Alstom Hydro. Le français est déjà présent sur la Jin Sha : Le barrage hydroélectrique de Xian Jia Ba, à la frontière du Sichuan et du Yunan, dans le sud-ouest de la Chine, produit pour l’instant une électricité 100% Alstom. Le quatrième et dernier groupe hydroélectrique fourni par Alstom a été mis en service en juillet 2013 avec le constructeur et opérateur du barrage, China Three Gorges Corporation.

Mercredi 18 septembre, dans la salle de contrôle du barrage, les quatre unités affichent chacune 750 mégawatts (MW) au compteur. Elles en ont encore sous la roue : leur capacité est de 800 MW, ce qui en fait les groupes hydroélectriques les plus puissants au monde. De type Francis, elles collectent la puissance de l’eau avec une roue de 10 mètres de diamètre pesant plus de 400 tonnes. Au total, de la roue au rotor, ce sont plus de 4000 tonnes qui tournent à 71 tours par minute. De la réduction des instabilités hydrauliques à la résistance des paliers de l’alternateur en passant par le système de refroidissement à air, Alstom a mis toute son expertise dans le projet.

Attention à la concurrence chinoise

Pas question pour le français de se reposer sur ses lauriers. Alstom a équipé environ 20% des capacités hydroélectriques chinoises, dont le barrage des Trois-Gorges. Ses ingénieurs ont développé les plus gros groupes du monde. Son usine flambant neuve de Tianjin a encore 15 000 MW dans son carnet de commandes pour la Chine. Certes ! Mais Alstom va devoir faire face à une double concurrence :  les européens Voith Hydro et Andritz et les champions locaux Harbin et Dongfang. Le barrage de Xian Jia Ba ajoutera aux turbo-alternateurs d’Alstom quatre groupes hydroélectriques fournis par Harbin. Et eux aussi affichent une capacité de 800 MW.

La course continue. Rien que sur la rivière Jin Sha, ce sont plus 40 000 MW supplémentaires qui sont prévus. Un premier barrage se construit déjà en amont de Xian Jia Ba. Un autre devrait suivre bientôt. L’appel d’offres pour ses équipements devrait être lancé fin septembre, il devrait inclure une dizaine de groupes hydro-électriques de 1000 MW chacun. "Personne ne dispose de groupes de 1000 MW mais tout le monde travaille dessus", explique-t-on chez Alstom, avant d’ajouter : "Nous avons quand même un coup d’avance." Cela suffira-t-il ?

Manuel Moragues

 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte