À Wall Street, l'attente de la Fed limite les écarts

PARIS (Reuters) - La Bourse de New York varie peu en début de séance mercredi, à quelques heures de l'annonce des décisions de la Réserve fédérale, qui pourrait préciser son jugement sur l'évolution des prix et fournir aux marchés des indices sur une possible évolution de sa stratégie dans les mois à venir.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

À Wall Street, l'attente de la Fed limite les écarts
La Bourse de New York varie peu en début de séance mercredi, à quelques heures de l'annonce des décisions de la Réserve fédérale, qui pourrait préciser son jugement sur l'évolution des prix et fournir aux marchés des indices sur une possible évolution de sa stratégie dans les mois à venir. /Photo d'archives/REUTERS/Shannon Stapleton

Quelques minutes après le début des échanges, l'indice Dow Jones est stable à 34.299,65 points, le Standard & Poor's 500, plus large, affiche une progression symbolique de 0,04% à 4.248,36 et le Nasdaq Composite prend 0,16% à 14.095,05.

La Fed, qui publiera ses décisions à 18h00 GMT, ne devrait modifier ni les taux directeurs ni le rythme de ses achats de titres sur les marchés (120 milliards de dollars par mois pour l'instant). Mais les investisseurs attendent ses nouvelles prévisions de croissance et d'inflation d'une part, d'éventuelles modifications de son discours sur la conjoncture et les risques qui l'entourent d'autre part.

Et Jerome Powell, le président de l'institution, qui donnera une conférence de presse à 18h30 GMT, devrait être interrogé sur les intentions de la Fed et le risque que l'inflation, actuellement supérieure à son objectif, l'oblige à accélérer le "tapering", la diminution progressive de ses mesures de soutien.

Autant d'éléments susceptibles d'influencer les rendements obligataires, le dollar et la tendance à Wall Street. Sur le marché obligataire, le rendement des bons du Trésor à dix ans recule à 1,4888%, ce qui pèse sur les valeurs bancaires: JPMorgan Chase cède 0,34%, Bank of America 0,83%, Goldman Sachs 0,35%.

Le géant des logiciels d'entreprise Oracle abandonne par ailleurs 4,54% après avoir dit tabler pour le trimestre en cours sur un bénéfice inférieur aux attentes des analystes.

A la hausse, General Motors gagne 3,12% après avoir annoncé son intention d'augmenter ses investissements dans les véhicules électriques et dit tabler pour le deuxième trimestre sur un bénéfice meilleur qu'anticipé.

(Marc Angrand, édité par Jean-Michel Bélot)

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS