A Vichy, L’Oréal transforme l’eau thermale en produit de beauté

Pour répondre à la croissance internationale de ses produits de soins pour les peaux sensibles, élaborés à partir d’eaux thermales, L’Oréal investit dans ses usines françaises Cosmétique Active Production de Vichy (Allier) et La Roche-Posay (Vienne).

Partager

A Vichy, L’Oréal transforme l’eau thermale en produit de beauté
L'usine de Vichy s'étend sur 48000m² et compte 38 lignes de production.

Au pied des anciens volcans d’Auvergne, coule une eau réputée pour ses bienfaits. A Vichy, jolie station thermale de 50 000 habitants dans l’Allier, on la dit riche en sels minéraux. Ses propriétés anti-oxydantes et de raffermissement de la peau en ont fait une matière première de choix pour les produits élaborés par Vichy, la marque phare de la division "Cosmétique Active" de L’Oréal. Avec sa marque sœur La Roche-Posay, dont les produits sont élaborés avec la source thermale éponyme située dans la Vienne, elle adresse le marché de la dermo-cosmétique : des produits de beauté vendus en pharmacie pour répondre aux problèmes de peau. Un marché mondial de 11,2 milliards d’euros en 2013, en croissance de 5 %.

Chez L’Oréal, la division a connu une envolée de 7,8 % (hors change), avec un chiffre d’affaires de 1,6 milliard d’euros, tirée par les ventes de Vichy, première marque de dermo-cosmétiques dans le monde et deuxième en France, derrière le concurrent Avène du laboratoire Pierre Fabre. De quoi générer un surcroit d’activité de 5,4 % en volume dans les deux usines de la division, situées à Vichy et La Roche-Posay. Elles fabriquent 85 % des produits des six marques de Cosmétique Active de L’Oréal.

Préserver l’eau dans le processus de production

Avec 400 personnes et 45 000 mètres carrés, contre 100 salariés et 10 000 mètres carrés pour La Roche-Posay, Vichy est le site incontournable. C’est ici qu’arrivent chaque matin 14 000 tonnes de matières premières, dont une partie, une fois contrôlée, partira ensuite à l’usine sœur, située à 300 kilomètres. Divisée en deux unités, l’usine de Vichy accueille la production des soins en flacons en verre et des plus gros volumes, tandis que celle de La Roche-Posay se consacre aux produits en tubes, sachets et brumisateurs. Chacune étant située à proximité de la source d’eau thermale qui composera ensuite 10 à 60 % de la composition de ses produits.

80 % des produits de beauté exportés

Tout le process de production est donc affiné pour préserver toutes les qualités des 20 tonnes d’eaux thermales captées chaque jour. Très minéralisée donc très instable, l’eau de Vichy doit ainsi être conservée sous du dioxyde de carbone, avant d’être mélangée avec les autres ingrédients dans une des 18 gigantesques cuves du site. "Compte tenu de l’utilisation d’eau thermale et de conservateurs à des taux plus faibles - voire aucun pour nos produits s’adressant aux peaux les plus sensibles -, nous avons des exigences supplémentaires par rapport au contrôle microbiologique que l’on peut avoir dans les autres usines de L’Oréal", explique Hervé Mas, directeur industriel de la division Cosmétique Active. Le conditionnement est ensuite réalisé sur une des 48 lignes réparties sur les deux sites. Les crèmes, produits solaires et brumisateurs seront exportés à 80%, dans une quarantaine de pays.

Made in France… et rentabilité

Et pas question de remettre en cause l’ancrage hexagonal de la production. "Produire en France est une garantie de sécurité très importante pour nos consommateurs, en particulier ceux de Russie et de Chine, et notre eau thermale n’est pas délocalisable, explique Brigitte Liberman, la présidente de la division Cosmétique Active. Nous investissons beaucoup dans nos équipements pour rendre nos outils plus performants, et avoir une valeur ajoutée plus importante que les produits low cost fabriqués en Asie."

Après 27,5 millions d’euros investis sur les trois dernières années, 9 millions d’euros seront injectés en 2014 pour optimiser la performance des deux usines, et se rapprocher progressivement des exigences de l’industrie pharmaceutique. Une nouvelle ligne de conditionnement de brumisateurs a ainsi été installée à Vichy, tout comme des chariots autoguidés. Des outils qui ont permis aux sites de gagner 7 % de productivité l’an dernier, et à la Cosmétique Active d’être la division la plus rentable de L’Oréal ! Tout en recrutant 32 nouveaux salariés sur les deux dernières années.

Gaëlle Fleitour

Gaëlle Fleitour Cheffe du service Web

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Formation

Manager de l'environnement de travail

Paris - 16 mars 2021

Services Généraux

Maîtriser les aspects de sécurité au travail de votre fonction

Trophée

TROPHÉES DES USINES 2021

Live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Déposez votre dossier avant le 5 février pour concourir aux trophées des usines 2021

Conférence

MATINÉE INDUSTRIE DU FUTUR

Live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Comment rebondir après la crise 2020 et créer des opportunités pour vos usines

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE
ARTICLES LES PLUS LUS