A Toulouse, les Sanofi manifestent

Les salariés du groupe pharmaceutique ont marché dans les rues pour protester contre le plan de réorganisation annoncé début juillet 2012, qui pourrait toucher les centres de R&D.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

A Toulouse, les Sanofi manifestent

Le ton est donné. La banderole est dressée : "Sanofi veut du cash, site de Toulouse en danger". Les salariés de Sanofi Toulouse (Haute-Garonne) ont défilé ce jeudi 19 juillet dans les rues de la Ville Rose. Ils manifestent contre le démantèlement de leur établissement de recherche, menacé par le plan de réorganisation, annoncé le 5 juillet dernier et dont les détails seront donnés à la rentrée.

Les syndicats de Sanofi estiment que 1200 à 2500 postes sont menacés en France, plus particulièrement dans les centres de recherches de Toulouse et Montpellier (Hérault). C'est aussi l'avis de Jean-Louis Chauzy, le président du Conseil économique, social et économique (Ceser), également présent dans le cortège. "Sanofi veut une pharmacie sans recherche tout en touchant 100 millions d'euros de crédit impôt-recherche, accuse-t-il. Depuis 5 ans, Sanofi suit une évolution redoutable qui consiste à externaliser la totalité de ses activités de R&D d'ici 3 ou 4 ans."

Le maire de Toulouse Pierre Cohen (PS), le député de la circonscription Christophe Borgel (PS) ainsi que des représentants de la région et du département se sont ralliés aux manifestants. Une centaine de salariés des Laboratoires Pierre Fabre se sont aussi joints au cortège, en signe de solidarité.

Tous les jeudis, jusqu'à la rentrée de septembre, les salariés de Sanofi répondront à l'appel de l'intersyndicale CFDT-Sud-CGT-CGC-FO, et seront dans les rues de Toulouse (Haute-Garonne). "En septembre, ce sera l'affrontement direct et massif" prévient Laurent Besson-Imbert, le délégué de Sud-Chimie.

Amandine Ascensio

Partager

PARCOURIR LE DOSSIER
SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS