A Tchernobyl, l’arche de confinement est inaugurée par l'Ukraine

Le dôme de confinement qui recouvre le réacteur accidenté de la centrale nucléaire de Tchernobyl est inauguré mardi. Un projet hors normes de deux milliards d’euros financé par la communauté internationale et devant assurer la sécurité du site pour les 100 ans à venir.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

A Tchernobyl, l’arche de confinement est inaugurée par l'Ukraine

Elle fait cinq fois le poids de la tour Eiffel, est suffisamment grande pour abriter Notre-Dame de Paris, et peut recouvrir 12 terrains de football. L’immense arche censée recouvrir les déchets radioactifs générés par l’accident de Tchernobyl commence à être poussée vers sa position finale, mardi 15 novembre. Elle a été construite sur des rails qui lui permettront de glisser sur 300 mètres au-dessus du réacteur numéro 4 qui avait explosé le 26 avril 1986. Selon les estimations, les opérations de poussage prendront environ 40 heures, sur une période de 5 jours maximum. L'Ukraine inaugure le dôme de confinement mardi 29 novembre.

L’enceinte va permettre de sécuriser le site et de démanteler le sarcophage vieillissant tout en assurant la gestion des déchets radioactifs. Une étape cruciale venant mettre un terme à ce colossal chantier qui aura coûté 2,1 milliards d’euros.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Lire notre reportage Que devient Tchernobyl, la Pompéi du communisme, 30 ans après l'accident nucléaire ?

"Pour nous, l’arche ne se résume pas à 36 000 tonnes de métal préfabriqué. Ces 36 000 tonnes représentent notre foi en notre réussite, notre confiance à l’égard de notre site, de notre peuple et de l’Ukraine", a commenté dans un communiqué Igor Gramotkin, directeur général de la centrale nucléaire de Tchernobyl. "Nous sommes par ailleurs extrêmement fiers de ce que nous avons pu accomplir avec nos partenaires. La nouvelle enceinte de confinement montre ce qui est techniquement réalisable", s’est félicité Nicolas Caille, directeur de projet de NOVARKA, le consortium français regroupant VINCI Construction et Bouygues Construction. Ce chantier a en effet nécessité la présence d’une centaine d’ingénieurs français expatriés.

Partager

NEWSLETTER Energie
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

  • Recherche le contact d'un décideur ou d'une entreprise industrielle

    AVRIL
ARTICLES LES PLUS LUS