Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

PME-ETI

A Strasbourg, Lana sécurise les cartons

, , ,

Publié le

Made in France

A Strasbourg, Lana sécurise les cartons
Robe créée à partir de différentes variétés de
© Lana

Fort grammage et éléments de sécurité. Voilà les deux caractéristiques du nouveau produit développé par la papeterie Lana, à Strasbourg (Bas-Rhin). La vénérable entreprise – ses origines remontent à 1590 – innove avec un carton d’emballage sécurisé ciblant le marché du luxe, de la joaillerie, de la parfumerie ou encore des vins et spiritueux. "Nous essayons de profiter de toutes nos capacités pour proposer un produit haut de gamme, infalsifiable, qui garantit la traçabilité et l’authenticité du contenu", explique Ismahane Krantz, la directrice de ventes. La papeterie possède un équipement rare, une machine à forme ronde de grande laize.

Elle abrite aussi un atelier de filigranage. Deux atouts pour développer ce carton baptisé "Lana shapes", qui peut intégrer des dispositifs d’authentification tels que des fils de sécurité, des fibres visibles ou invisibles et des composants "révélables" par des liquides et des aérosols spéciaux. "La couleur peut être teintée dans la masse, précise Ismahane Krantz. À chaque client, son cahier des charges, son système de sécurité… Il y a plusieurs centaines de combinaisons possibles, et nous pouvons fournir des lots complets incluant emballages et étiquettes."

Spécialisée dans les papiers spéciaux (sécurité, packaging, beaux-arts…), Lana appartenait à un groupe allemand. Après un redressement judiciaire qui a conduit à une réduction de l’effectif de 90 à 59 salariés, l’entreprise a été reprise, en octobre 2013, par l’investisseur danois Lasse Brinck. Depuis, six embauches ont été réalisées. Le directeur général, Patrick Béranger, prévoit une production de 8 500 tonnes en 2014 pour un chiffre d’affaires de 17 millions d’euros, contre 16 millions en 2013. "Notre ambition, dit-il, n’est pas d’augmenter de manière effrénée les volumes, mais d’aller sur des gammes à plus forte valeur ajoutée." Lana shapes y contribue.

Thomas Calinon

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle