A Sotchi, les médailles d’or olympiques brillent... mais contiennent peu d'or

Les médailles olympiques et paralympiques sont plus grosses, plus lourdes, mais contiennent bien moins d’or qu'il y a un siècle.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

A Sotchi, les médailles d’or olympiques brillent... mais contiennent peu d'or

Bonne renommée vaut mieux que médaille dorée ! Les médailles d’or qui seront attribuées aux vainqueurs des Jeux Olympiques et Paralympiques de Sotchi ne sont que des médailles d’argent recouvertes d’une fine pellicule de métal jaune. La faute à un cours de l’or qui a atteint des sommets : 1 895 dollars l’once (28,35 grammes) en 2011, et 1 260 dollars aujourd'hui. A ce prix-là, il en coûterait 23 600 dollars par médaille d’or. A 20 dollars l’once, l'argent est moins prestigieux, mais plus économique.

Il faut remonter au début du 20e siècle pour trouver des médailles d’or encore en or. Mais, après les trois olympiades de 1904 (Saint-Louis), 1908 (Londres) et 1912 (Stockholm) la quantité d’or employée a fortement diminué. Les récompenses des Jeux de Sotchi, produites par le joaillier russe Adamas, sont des médailles d’argent de 525 grammes recouvertes d’une couche d’or de 6 grammes. Avec leurs 4 pouces (10,16 cm) de diamètre et 0,4 pouce (1 cm) d’épaisseur, ce sont les plus imposantes et les plus lourdes jamais attribuées. Légèrement plus grandes, les médailles d’argent sont… en argent et celle de bronze, en alliage classique, cuivre et zinc. Nouveau record avec l’intégration de nouvelles compétitions cette année, ce sont 1 300 médailles qui ont été fabriquées.

Les Nobel mieux lotis

Pour obtenir de vraies médailles d’or, plutôt que de se mettre au sport, il fallait viser les prix Nobel. Mais tout se perd. Avant 1968, les médailles d’or attribuées en même temps qu’une coquette somme en numéraire étaient fabriquée en or à 23 carats. Depuis, les lauréats doivent se contenter d’une médaille en or vert à 18 carats (75% d’or, 20% d’argent, 5% de cuivre) recouverte d’une couche d’or à 24 carats.

Pour ceux et celles qui veulent un pur métal jaune, ne reste que la médaille d’or du Congrès américain. Elle est traditionnellement de 3 pouces (7,62 cm) de diamètre et pèse environ 15 onces, soit 425 grammes. Pour faire des économies, lorsque le prix de l’or avait fortement augmenté durant l’administration Carter, sa taille avait été réduite et le poids d'or contenu n'était plus que de 1,5 (42,5 g) à 2 onces (56,7 g). La décrue des cours du métal jaune, sous l’administration Reagan, a permis à la médaille de retrouver ses dimensions et son poids initiaux. Au plus haut des cours de l’or, elle contenait pour plus de 28 000 dollars de métal jaune.

La relique barbare a de beaux restes mais contrairement à la volonté de Lénine, les urinoirs ne sont toujours pas en or en Russie. Les médailles olympiques non plus.

Daniel Krajka

Partager

PARCOURIR LE DOSSIER
SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Matières Premières
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS