A retenir du Mobile World Congress de Barcelone

Partager

Les services et applications mobiles, rois du salon

Elles ont fait parler d’elles ! Les applications destinées aux smartphones étaient sans conteste les vedettes de l’édition 2010 du salon barcelonais. Nokia, pourtant numéro un mondial des fabricants de terminaux, a préféré mettre en avant, non pas de nouveaux modèles de téléphones, mais ses ambitions en matière de services mobiles. La société n’avait d’ailleurs pas de stand cette année, ayant préféré louer un hôtel à proximité pour recevoir ses clients. Segment ultra dynamique et actuellement très largement dominé par Apple grâce au succès de son iPhone, les applications et les services en ligne sont promis à une véritable explosion. Selon le cabinet Gartner, les applications devraient générer un chiffre d’affaires de près de 30 milliards de dollars en 2013 (6,7 milliards de dollars en 2010). Un gâteau qui aiguise les appétits. Lors d’une conférence de presse archi bondée, Nokia a donc présenté sa stratégie concernant sa plateforme Ovi (jeux, musique, navigation…). « En 2010, nous continuerons à améliorer nos services et à nous rapprocher de notre objectif. Celui de devenir un fournisseur d’envergure mondiale », a déclaré Niklas Savander, le vice-président en charge des services. Une guerre qui se mène aussi sur le terrain des systèmes d’exploitation ( « OS », logiciels permettant de faire tourner les smartphones). Pas moins de trois nouveaux systèmes ont été divulgués à Barcelone : Symbian 3 de Nokia, Bada de Samsung et Windows Mobile 7 de Microsoft. Sans compter Meego ! Cette plateforme de développement ouverte, fruit d’une collaboration entre le fabricant de micro-processeurs Intel et Nokia, pourra être utilisé dans différents appareils, des mini-PC aux smartphones. Ces petits nouveaux viendront rejoindre l’OS de RIM (le fabricant du Blackberry) et Android de Google. Eric Schmidt, le patron de Google a annoncé qu’Android était intégré dans 26 smartphones et que plus de 60 000 téléphones l'embarquant étaient vendus chaque jour.

Les équipementiers historiques cherchent un second souffle


Dans le Hall 8, le stand d’Alcatel-Lucent, pris en sandwich entre celui des chinois Huawei et ZTE, était la parfaite illustration de la tendance de fond dans les infrastructures de réseau. Evoluant sur des marchés atones, les équipementiers historiques subissent de plein fouet la concurrence chinoise. Avec un pavillon dédié à ses clients presque aussi imposant que celui du leader mondial Ericsson, le chinois Huawei a procédé à une véritable démonstration de force.

Les équipementiers historiques sont dans une course aux relais de croissance qui passe notamment par l’offre de services aux opérateurs. « Notre succès futur sera déterminé par notre capacité à voir au-delà de la technologie elle-même, à anticiper pour nos clients (opérateurs) et à résoudre leurs problèmes avant même qu’ils n’en soient conscients ! », déclarait Hans Vestberg, le patron d’Ericsson lors d’une conférence de presse. Une heure plus tard, les propos de Rajeev Suri, le patron de Nokia Siemens Networks étaient au diapason : « nos clients veulent plus que des technologies »…

Le paiement mobile décolle dans les pays émergents

Testé en grandeur nature sur le salon (400 appareils Samsung équipés de la technologie NFC ont été distribués à des participants leur permettant d’acheter aliments et boissons dans plus de 30 commerces situés autour du salon), le paiement mobile donne des signes d’avancement. Nokia a ainsi annoncé qu’il allait lancer un pilote commercial dans la ville de Pune en Inde. Fruit d’un partenariat avec la banque Yes Bank, elle permettra aux habitants de cette mégalopole (6,8 millions d’habitants), située à 150 kilomètres de Bombay, de transférer de l’argent et de régler certaines factures. L’opérateur mobile iraquien Asiacell a quant à lui signé un accord avec un consortium de banques (Amwall) afin d’offrir des services mobiles en Iraq (achats, consultation des comptes…).

De Barcelone, Camille Chandès

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS