L'Usine Energie

A quoi vont servir les 9 milliards d'euros de green bonds que la France veut émettre ?

,

Publié le

La France veut  être le premier Etat à émettre des green bonds. Le Trésor compte émettre pour 9 milliards d’euros de green bonds sur trois ans à partir de 2017. A quoi serviront-ils ?

A quoi vont servir les 9 milliards d'euros de green bonds que la France veut émettre ?
L'Etat français compte émettre 9 milliards d'euros d'obligations vertes
© D.R.

Ce sera une première. L’Etat français prévoit d’émettre plusieurs milliards de green bonds dès l’année prochaine pour financer le volet environnemental du troisième Programme d’investissements d’avenir. Au travers de l’Agence France trésor, la France compte lever jusqu’à 9 milliards d’euros, sur trois ans à partir de 2017, d’obligations vertes.

Les green bonds sont des obligations d’un type un peu particulier. Pour obtenir le label, les émetteurs doivent flécher l’argent collecté vers des projets liés à la transition énergétique. Puis ils s’engagent à effectuer un reporting régulier auprès des investisseurs sur l’utilisation des fonds, pour vérifier que l’obligation verte est utilisée à bon dessein.

Un marché encore marginal

Ce marché tout neuf, qui a débuté autour de 2012, reste encore marginal par rapport à celui des obligations traditionnelles, estimé aux alentours de 90 000 milliards de dollars dans le monde. En 2015, selon le rapport de Climate Bonds initiative pour la banque HSBC, 48 milliards de dollars de nouvelles obligations vertes ont été émises dans le monde. Le rapport chiffre le marché total des green bonds à 118 milliards de dollars et à 694 milliards de dollars en prenant en compte des obligations liées au climat mais non labélisées "green".

Le fait qu’un Etat commence à émettre pour son compte des green bonds devrait permettre de développer ce marché. Celui-ci n’a jusqu’à maintenant pas été utilisé par des Etats. Selon le ministère de l’Environnement, 32 % des émetteurs de green bonds sont des entreprises, 28 % des banques, 26 % des organismes publics (banques publiques, etc.) et le reste par des collectivités locales.
Les Etats comme la France se financent déjà assez largement, et à des taux très bas, grâce à des obligations traditionnelles. Les obligations de reporting peuvent s’avérer complexes à mener pour le budget de l’Etat. Le Trésor semble néanmoins prêt à franchir le pas, "sous réserve des conditions de marché".

 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte