Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Global Industrie, la foire de Hanovre à la française, ouvre ses portes ce 27 mars

Marine Protais

Publié le , mis à jour le 26/03/2018 À 19H18

La première édition Global industrie ouvre ses portes le 27 mars à Paris Nord Villepinte. Cette grande messe de l'industrie réunissant quatre salons, Midest, Industrie, Tolexpo et Smart industries, sur 100 000 mètres carrés se veut d'envergure internationale. 

Global Industrie, la foire de Hanovre à la française, ouvre ses portes ce 27 mars
Le Midest fait partie des quatre événements regroupés sous la bannière "Global Industries".

100 000 mètres carrés, 2 700 exposants, cinq halls... Les dimensions de la première édition du salon Global industrie, du 27 au 30 mars à Paris Nord Villepinte, ne sont pas encore celles de la Foire de Hanovre (200 000 mètres carrés). Mais Sebastien Gillet, directeur de Global industrie, se félicite d’organiser un évènement industriel d’une telle ampleur en France. "Du jamais vu depuis trois décennies", avance-t-il.

Global industrie réunit quatre salons : le Midest, salon international de la sous-traitance, Industrie, spécialiste des équipements industriels, Tolexpo, qui réunit les professionnels de la tôlerie, et Smart Industries, centré sur les nouvelles technologies de production. Un rassemblement annoncé en octobre 2017, suite au rachat du Midest, anciennement organisé par Reed, par GL Events, organisateur d’Industrie. "C’est inédit en Europe de regrouper sur un même salon des grands donneurs d’ordres, des sous-traitants, fournisseurs de solutions mais aussi des laboratoires de recherche et les régions", précise Sebastien Gillet. Les quatre salons conserveront leur identité propre. Mais le challenge sera de créer des passerelles entre eux. Lors du salon Convergence en 2016, qui réunissait déjà le Midest et Smart Industrie, cette communication entre les halls n’avait pas très bien fonctionné.

bruno le maire  en guest star

Le but est de créer un salon d’envergure internationale. "Cette ambition avait été annoncée par Emmanuel Macron lorsqu’il était premier ministre", rappelle Sebastien Gillet. Celui-ci devait d'ailleurs venir inaugurer Global Industrie le 27 mars... mais c'est finalement le ministre de l'Economie Bruno le Maire qui s'en chargera. Cela reste un signal important : contrairement au salon de l’agriculture, les salons industriels attirent peu les politiques. "Cet évènement était aussi voulu par l’ensemble de la profession", précise le directeur de Global Industries. "La taille du salon a attiré des exposants qui ne venaient plus à Industrie ou au Midest ces dernières années."

Une usine connectée et un campus

Outre ses grandes dimensions, Global industrie contiendra des animations plutôt originales. Notamment une usine connectée de 1000 mètres carrés qui prendra place au milieu du salon. "Lors du salon industrie Lyon 2017, nous avions installé une ligne de production de peinture industrielle pour que les visiteurs découvrent ce métier, cela a été un véritable succès. Nous avons donc voulu renouveler l’expérience avec cette fois-ci une usine de production complète", raconte Julie Voyer, directrice adjointe du salon. L’usine sera installée en deux semaines et produira pendant 5 jours des médailles personnalisables pour les visiteurs. Cobot, analyse des données et autres technologies 4.0 seront au rendez-vous.

Autre animation intéressante : un campus, espace de rencontre entre jeunes, établissement de formation et métiers. On y verra notamment des représentants de différents métiers de l’industrie présenter leur profession et leur vision de l’industrie lors de keynotes de 30 minutes façon TedX. Global industries vise ici les élèves de collèges, lycées et post-bac, mais aussi les parents d’élèves et demandeurs d’emploi.

Le salon se veut plus grand public que le Midest et le salon Industrie. Son ambition est de donner une meilleure image du secteur auprès des Français. Même si celle-ci s’améliore selon une étude réalisée par Goudlink et présentée pendant la conférence. Mais du travail reste à faire. Global industries compte mettre en place une communication grand public pour que les 50 000 visiteurs attendus soient au rendez-vous.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle