Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

A qui a profité la hausse des ventes de voitures en France en 2018?

, , , ,

Publié le , mis à jour le 02/01/2019 À 08H44

Bonne nouvelle Le marché automobile français a connu en 2018 une quatrième année de hausse d'affilée, malgré un mois de décembre marqué par une baisse de 14,47% en données brutes, a annoncé le 1er janvier le Comité des constructeurs français d'automobiles (CCFA). Et les deux grands gagnants sont...

A qui a profité la hausse des ventes de voitures en France en 2018?
Le marché automobile français a connu en 2018 une quatrième année de hausse d'affilée. /Photo d'archives/REUTERS/Toru Hanai
© Toru Hanai

Les entreprises citées

Il s'est immatriculé 165 390 voitures particulières neuves en décembre 2018 dans l'Hexagone, selon le Comité des constructeurs français d'automobiles.

En septembre, octobre et novembre, le marché avait rechuté respectivement d'environ 13%, 1,5% et 5%, après un bond d'environ 40% en août. Les nouvelles normes d'homologation WLTP ont faussé l'an dernier le cycle traditionnel des ventes, avec des remises généreuses avant l'introduction des normes, et des perturbations dans les livraisons après.

Malgré le flottement du quatrième trimestre, le marché automobile français a affiché une progression de 2,97% sur l'ensemble de l'année. Et cela a profité aux deux grands constructeurs hexagonaux: PSA et Renault. Ils se sont octroyé 57,2 % du marché, soit trois points de plus qu'en 2017. En 2018, leurs ventes de voitures neuves ont progressé de 8,32 %, contre une chute de 3,44 % pour les constructeurs étrangers.

PSA domine Renault

En décembre, les immatriculations du groupe PSA, qui regroupe désormais les marques Peugeot, Citroën, DS, Opel et Vauxhall, ont baissé de 1,88% par rapport au même mois de 2017, donnant néanmoins une belle progression de +13,36% sur l'année.

Les ventes des marques du groupe Renault (Renault, Dacia et Alpine pour le marché français), qui a négocié plus difficilement le virage du WLTP et qui se trouve au coeur d'une crise de gouvernance depuis l'arrestation de son PDG Carlos Ghosn au Japon, ont enregistré une baisse de 19,21% en décembre. Pour Renault, l'année 2018 se solde par une progression de 2,48%.

De meilleures hausses en 2016 et 2017

En 2017, la croissance des immatriculations en France avait atteint 4,7%, tirée par l'embellie des perspectives économiques et l'engouement pour les nouveaux SUV, qui ne s'est pas démenti en 2018.

En 2016, le marché avait progressé de 5,1% après +6,8% en 2015. Cette série faste était venue interrompre cinq années de stagnation ou de baisse imputable notamment au contrecoup de la fin des primes à la casse instaurées face à la crise de 2008-2009.

 

 avec Reuters (Jean Terzian, avec Gilles Guillaume)

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle