L'Usine Energie

À peine annoncée, la première chaudière à un euro déjà installée

Aurélie Barbaux

Publié le

Bonne nouvelle Une première chaudière à un euro, annoncée par François de Rugy, est installée en Seine et Marne par le groupe Effy ce vendredi 18 janvier.

À peine annoncée, la première chaudière à un euro déjà installée
Après l'isolation des combles à 1 euro, le groupe Effy duplique le concept pour les pompes à chaleur air/eau.
© Unclesam - Fotolia

L’objectif est ambitieux : remplacer 1 million de chaudières au fioul et 10 000 chauffages au charbon d’ici à 2023. Pour l’atteindre, le ministre de la Transition Ecologique et Solidaire, François de Rugy, compte sur le privé. Le 19 décembre, Isabelle Kocher annonçait déjà pour janvier une "offre packagée" permettant d'acquérir une chaudière neuve sans en débourser le prix d'achat et en faisant baisser sa facture mensuelle.

Lors de ses vœux au monde de l’écologie, le 16 janvier, François de Rugy annonçait quant à lui une "chaudière à un euro", pour les ménages les plus modestes, via une prime conversion chaudière, similaire à la prime à la conversion.

Après l'isolation des combles

À peine annoncée, déjà installée. Ce vendredi 18 janvier, le groupe Effy met en place la première pompe à chaleur air/eau à un euro chez un particulier de Seine et Marne. Le groupe, spécialisé dans les économies d’énergie, avait déjà lancé un Pacte Energie Solidarité avec une offre d’isolation des combles à un euro lancée en 2013 dont 70 000 foyers avaient bénéficié. Il étend aujourd’hui le concept aux pompes à chaleur pour remplacer les vieilles chaudières à énergie fossile (fioul ou gaz) par un équipement à énergie renouvelable pour 1 euro symbolique.

Les pompes à chaleur

L’offre est accessible aux ménages propriétaires de maisons individuelles, ne disposant pas d’une chaudière à condensation et dont le revenu fiscal de référence 2017 est inférieur aux plafonds de ressources très modestes fixés par l’Agence Nationale de l’Habitat. Deux millions de ménages français pourraient en bénéficier.

Effy prend en charge les démarches administratives pour mobiliser les différentes aides et subventions disponibles (dont les Primes à la Conversion Chaudière, annoncées le 10 janvier par Habiter Mieux Agilité de l’Anah). Elles seront directement collectées afin de régler les travaux dans la logique du "tiers payant" qui se généralise dans la santé, explique un communiqué d’Effy. Selon Frédéric Utzmann, président de ce groupe: "Il y a urgence à agir. […] Sept millions de maisons individuelles sont aujourd’hui équipées de chaudières à énergie fossile sous performantes".

 

Réagir à cet article

4 commentaires

Nom profil

23/01/2019 - 19h42 -

Ne parlons pas de la galère pour avoir des pièces car chaudière de marque engie. Je suis chauffagiste et en tout cas dans notre société on ne dépannera jamais cette marque sa a été décidé.
Répondre au commentaire
Nom profil

20/01/2019 - 08h20 -

Toujours les même qui profite. C est fatiguant de devoir tout payer plein tarif pour savoir que d autre on leur offre à 1euro. Il va falloir que ça se calme.
Répondre au commentaire
Nom profil

18/01/2019 - 22h08 -

Bien sûr, et si la maison est mal isolé, cela va se transformer en cauchemar. Un gouffre financier.
Répondre au commentaire
Nom profil

18/01/2019 - 11h50 -

C'est juste fait pour donner du travail aux entreprises,travail fait très souvent n'importe comment et sans vraie efficacité,
Répondre au commentaire
Lire la suite
Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte