Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Campus

A Paris-Saclay, les derniers irréductibles

, ,

Publié le

Reportage « Partir, c’est mourir un peu », regrettait il y a plus d’un siècle le poète Edmond Haraucourt. Un précepte que les étudiants qui doivent rejoindre le plateau de Saclay s’approprient sur fond de contestation.

A Paris-Saclay, les derniers irréductibles
Le report de la ligne 18 du métro inquiète les étudiants d’Agro Paris Tech qui demandaient, le 5 avril 2018, le report du déménagement sur le plateau de Saclay.

C'est la version école d’ingénieurs d’Astérix le Gaulois, qui, album après album, allait répétant que toute la Gaule était occupée, sauf… un village qui résistait contre vents et marées aux armées romaines. En 2018, les temps ont changé. Les gifles ne tombent plus et il n’est pas besoin de potion magique. Mais les irréductibles Gaulois frappent toujours du côté des arènes de Lutèce, au cœur du Ve arrondissement de Paris. Mais pas forcément là où on les attend.

Car ce n’est plus Astérix et ses compagnons qui résistent, mais des étudiants et des enseignants parisiens qui tentent de retarder – voire d’annuler – les projets de déménagement de leurs écoles sur le plateau de Saclay (Essonne) où est prévue la création d’un « MIT à la française », pour reprendre l’expression sur les lèvres de tous les acteurs. C’est là que la France a décidé de regrouper une partie de ses forces scientifiques. Déjà pour réussir ce futur ensemble universitaire et scientifique de Paris-Saclay, il a fallu faire avec les susceptibilités des uns et des autres. Alors que le projet menaçait de s’enliser, Emmanuel Macron, tel Salomon, annonçait, en octobre 2017, la création de deux pôles : l’Université Paris-Saclay et NewUni [lire l’encadré ci-dessous], tandis que Mines ParisTech obtenait le droit de rester boulevard Saint-Michel avec vue sur le jardin du Luxembourg. La réussite du grand œuvre initié par Nicolas Sarkozy et confirmé par François Hollande, méritait quelques contorsions.

De la zizanie…

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Usine Nouvelle N°3587-3588

Vous lisez un article de l’usine nouvelle N°3587-3588

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2018 de L’Usine Nouvelle

Les thèmes de L'Usine Campus


Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle