Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

A Paris, le tramway des Maréchaux prend ses aises

Olivier Cognasse ,

Publié le

Avec une année de retard, l’extension du tram T3 entre la porte de la Chapelle et la porte d’Asnières est inaugurée samedi 24 novembre 2018. Le tramway parisien devrait transporter 90 000 voyageurs supplémentaires avec un cadre de vie plus agréable pour les riverains.

A Paris, le tramway des Maréchaux prend ses aises
Le tramway T3 transporte 500 000 voyageurs par jour.
© Phil Beard

A deux jours de la présentation de la Loi d’orientation des mobilités en Conseil des ministres qui doit donner le cap sur le développement de transports propres, l’inauguration samedi 24 novembre à Paris du prolongement du tramway des maréchaux  (T3) tombe à pic.

La ministre des Transports Elisabeth Borne, la maire de Paris, Anne Hidalgo, la présidente de la Région, Valérie Pécresse et la PDG de la RATP – qui exploite la ligne -, Catherine Guillouard, seront présentes.

500 000 voyageurs par jour

Après quatre ans de travaux, dont une année supplémentaire par rapport au planning initial en raison de la découverte d’amiante en grande quantité dans la chaussée, le tram T3 est prolongé de 4,3 kilomètres entre la porte de la Chapelle et la porte d’Asnières.
Lancé en 2006, ce tramway circule maintenant sur 26,2 kilomètres entre le pont Carigliano et la porte d’Asnières par l’Est.


Ce mode de transport souvent décrié avant son arrivée par certains élus est un véritable succès. Il a non seulement permis de réduire la circulation automobile – et donc la pollution – de 50 %, mais il transporte jusqu’à 500 000 voyageurs par jour. Le nouveau tronçon devrait drainer 90 000 voyageurs supplémentaires.

 
 

Objectif porte Dauphine

Cette extension a permis d’embellir ce tronçon des boulevards des Maréchaux plutôt triste. 27 000 m2 de ruban végétalisé habillent la plate-forme du tramway, 184 arbres ont été plantés, près de dix kilomètres de pistes cyclables ont été construites. Huit nouvelles stations ont été créées, 80 nouveaux conducteurs ont été recrutés et 211 millions d’euros ont été investis par la Mairie de Paris, la Région et l’Etat, dont 48 millions pour les 14 rames Citadis supplémentaires commandées à Alstom.

Mais la conquête du tram sur les "Maréchaux" n’est pas terminée. Des études ont été engagées par Île-de-France Mobilités et la ville de Paris pour prolonger le tracé jusqu’à la porte Dauphine, soit 3,2 kilomètres, sept stations supplémentaires et la commande de huit nouvelles rames qui pourraient rouler à partir de 2023 pour transporter 59 000 voyageurs supplémentaires. Il ne restera alors plus que quelques kilomètres à l’ouest de la Capitale pour boucler la boucle…

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle