Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

À Narbonne, le "BioResource Lab" sera le laboratoire de recherche de Suez sur les déchets organiques

Sylvie Brouillet , , , ,

Publié le

Sur le site de l’Ecopôle du Grand Narbonne (Aude), Suez pose mercredi 30 janvier la première pierre d’un laboratoire de recherche de 1 000 m² dédié à la connaissance des déchets organiques et à l’amélioration des procédés de valorisation. Doté d’une quinzaine de chercheurs et scientifiques, le BioResourceLab ouvrira, après 5 millions d’euros d’investissement, au premier semestre 2020.

À Narbonne, le BioResource Lab sera le laboratoire de recherche de Suez sur les déchets organiques
Sur le site de l’Ecopôle du Grand Narbonne (Aude) le futur laboratoire de recherche de Suez dédié à la connaissance des déchets organiques et à l’amélioration des procédés de valorisation.
© Suez

Les entreprises citées

En partenariat avec Industrie Explorer

Suez, qui avait  annoncé le projet dès juin 2016, pose finalement le 30 janvier 2019 la première pierre de BioResourceLab, son futur laboratoire de recherche sur la connaissance des déchets organiques et de leurs procédés de valorisation. Il sera implanté au sein même de l’Ecopôle du Grand Narbonne (Aude), un pôle multi-filières de tri et valorisation des déchets exploité en délégation de service public par Suez pour l’agglomération narbonnaise. Suez investit plus de 5 millions d’euros dans un bâtiment de 1 000 m², qui comprendra un hall d’expérimentation de 350 m² et 250 m² de laboratoires. BioResourceLab ouvrira au premier ou deuxième trimestre 2020, au bout d’une grosse année de travaux.

"Nous avons en région parisienne d’autres laboratoires de recherche sur les métiers de l’eau ou les plastiques. Il nous paraissait important de travailler sur les déchets organiques, qui représentent 18 millions de tonnes en France", affirme Philippe Maillard, directeur général adjoint France de Suez. BioResourceLab. "À Narbonne, nous nous rapprochons physiquement du laboratoire des biotechnologies de l’environnement de l’Inra, avec lequel nous collaborons déjà" ajoute Philippe Maillard. Il note également un "écosystème intéressant" de recherche au niveau régional, en citant les collaborations avec Mines Alès et Mines Albi, le laboratoire de génie chimique de Toulouse (Cnrs, INP et Université Paul Sabatier de Toulouse) et Montpellier Sup Agro.

15 personnes  à l'horizon 2021

À son ouverture, BioResourceLab intègrera le petit groupe de chercheurs (4 à 5) de MéthaLab, laboratoire de Suez situé en région parisienne. En "régime plein" en 2021, il abritera 15 chercheurs, ingénieurs, scientifiques et doctorants. Ce sera le seul laboratoire de Suez installé au sein d’un site industriel, et ce dernier pourra servir de terrain d’expérimentation. La délégation de service public du Grand Narbonne comporte d’ailleurs un atelier de tri des bio-déchets des gros producteurs, note le vice-président de l’agglomération Guillaume Héras. Ce dernier souhaite aussi que se tissent des liens entre le laboratoire de Suez et quelques start-up de la pépinière locale Innoveum travaillant dans le domaine de la méthanisation.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle