A Nantes, l’IRT Jules Verne veut diffuser ses innovations dans les usines

L’Institut de recherche technologie Jules Verne de Nantes a présenté jeudi 23 mai les technologies innovantes de production développées en son sein avec grands groupes et PME. L'objectif, aujourd'hui : le déploiement en usine.

Partager
A Nantes, l’IRT Jules Verne veut diffuser ses innovations dans les usines
L'IRT Jules Verne a tenu ses "Innovation Days" les 23 et 24 mai à Nantes. Ici, l'équipe du projet FASTER présente son logiciel de simulation de tolérancement 3D des pièces d'avions.

Comment passe-t-on d’un projet de recherche de trois ans à un déploiement ? Après sept ans d’existence, l’IRT Jules Verne, à Nantes, est à une période « charnière », selon les mots de son directeur général Stéphane Cassereau. « Notre objectif aujourd’hui est d’accélérer le transfert de nos innovations – nos systèmes robotisés et nos procédés de fabrication – vers les usines », a-t-il déclaré devant la presse jeudi 23 mai, lors des Innovation Days organisés par le centre.

Spécialisé dans les techniques de production manufacturière, l’IRT Jules Verne peut déjà s’enorgueillir de la réussite du projet Charman, un robot autonome de soudage développé pour l’industrie navale avec le Laboratoire des sciences du numérique de Nantes, les Chantiers de l’Atlantique, le Naval Group, Servisoud et Bureau Veritas. Charman est en phase d’industrialisation avancée sur le site industriel des Chantiers de l’Atlantique et a réussi toutes les certifications nécessaires.

Un cobot mobile de vissage

Le centre nantais compte répliquer ce succès avec d'autres robots. Parmi la douzaine de projets de recherche montrés lors de ces portes ouvertes, le plus avancé est Mascot, un robot collaboratif (cobot) mobile de vissage qui combine un asservissement via une caméra et une commande humaine. Alors que le projet de recherche à l’IRT est terminé depuis décembre, un prototype est en cours d’intégration chez les Etablissements Georges Renault. Nathalie Baclet, directrice du développement des projets du centre, espère voir les grands industriels impliqués dans le projet, dont Faurecia, Airbus et Renault, mettre en place ces cobots de vissage d'ici à la fin de l'année.

Cette année, les huit IRT de France ont appris une nouvelle capitale pour leur avenir : l’Etat compte réduire fortement son implication financière. Jusqu’à maintenant, l’Etat finance la moitié de chaque projet de recherche, qui coûte entre 2 et 5 millions d’euros – les industriels se partageant le reste. A l’horizon 2025, l’Etat veut limiter sa contribution à un tiers du budget d'un projet et réclame aux IRT la garantie que les industriels assument eux aussi un tiers du financement. Pour le reste, « nous déposons plus de dix projets européens par an et nous nous tournons vers la recherche sous contrat privés avec les entreprises », conclut Stéphane Cassereau.

Sujets associés

NEWSLETTER Aéro et Défense

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

La renaissance des montres Kelton

La renaissance des montres Kelton

Le designer Vincent Bergerat donne une nouvelle vie aux montres Kelton. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il explique au micro de Christophe Bys comment il innove et recrée l'identité...

Écouter cet épisode

Connecter start-up et grands groupes

Connecter start-up et grands groupes

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Thomas Ollivier, fondateur du Maif Start-up Club, répond aux questions de Christophe Bys. 

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Chargé d'Affaires Conformité Machines (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 23/06/2022 - CDI - Aix en Provence

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

33 - Ste Foy la Grande

Remplacement du système sécurité incendie du collège Elie Faure

DATE DE REPONSE 01/01/1970

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS