Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Santé

A Las Vegas, La Poste lance son appli e-santé

Coralie Lemke ,

Publié le

Après son service  "Veiller sur mes parents" mis en service en mai 2017, La Poste lance demain une appli d’e-santé. Un service qui permet au patient d’échanger plus facilement avec son médecin et qui tient aussi lieu de carnet médical.

A Las Vegas, La Poste lance son appli e-santé
L'application de La Poste collecte les données de santé de l'utilisateur.
© La Poste

La Poste s'invite au CES de Las Vegas, le grand rendez-vous annuel de l’électronique grand public, pour y présenter son offre de e-santé. Le français lance le 9 janvier sa nouvelle application : "La Poste eSanté."  "Elle a vocation à remplir trois rôles : enregistrer les données de santé du patient, comme son calendrier vaccinal. Elle connecte aussi les données récoltées par des objets connectés, comme les pèse-personnes connectés ainsi que les appareils médicaux prescrits par des professionnels de santé, à l'image des tensiomètres. Enfin, les informations récoltées peuvent être transmises au médecin hospitalier ou au médecin traitant", explique une porte-parole de La Poste. Un service qui permettrait de mieux suivre les patients au long cours, en particulier avant et après les opérations à l’hôpital.

Se démarquer des autres applis

Quelle différence avec une autre appli du secteur, destinée à mettre en relation les patients et leurs médecins ? "L’universalité des objets connectés qui peuvent être associés à l’appli et les normes de sécurité que le programme remplit." En effet, peu importe la marque ou le modèle, tous les objets connectés peuvent y transférer leurs données. Et "La Poste eSanté" a obtenu la certification mHealth Quality, donnée par dmd Santé, une start-up qui a déjà analysé plus de 1500 applications et objets connectés de santé.

Pour le moment, des tests cliniques sont menés avec plusieurs établissements de santé à travers la France, parmi lesquels l'Institut hospitalo-universitaire de Strasbourg, l'institut GIPTIS pour les maladies rares à Marseille, l'Institut de recherche contre les cancers de l'appareil digestif et l'hôpital Bichat à Paris.

Une nouvelle branche d’activités

Dans le secteur de la santé, La Poste tente de concurrencer des géants comme Google ou Amazon. A Las Vegas, elle sera accompagnée d’une quinzaine de start-ups spécialisées dans la santé. "Nous voulons nous démarquer des autres acteurs connus comme des groupes privés et purement technologique, indique-t-on à La Poste. C’est pourquoi nous misons sur notre image d’entreprise du service public."

Le lancement de cette application mobile au CES 2018 inscrit La Poste dans une démarche de diversification de ses activités, notamment pour pallier à la chute du courrier postal. En mai dernier, le groupe avait déjà lancé "Veiller sur mes parents", un service qui propose de rendre visite aux seniors isolés. "Effectivement, le positionnement de notre appli est comparable. Nous ciblons là le même type de de public, c’est-à-dire des personnes âgées ou des malades chroniques", précise une porte-parole de La Poste. Le nouveau programme pourra être téléchargé sur les smartphones dès demain.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle