Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Maroc

A la veille d'être repris par l'américain Wabtec, Faiveley Transport cumule les contrats au Maroc

, ,

Publié le

L'équipementier ferroviaire français Faiveley transport qui vient de décrocher en octobre un contrat de maintenance du tramway de Casablanca cumule pas moins d'une demi-douzaine de  contrats auprès de Casatram, Alstom, Transdev, l'ONCF ou encore la SCIF. Et ce, à la veille de l'officialisation de son rachat par l'américain Wabtec.

A la veille d'être repris par l'américain Wabtec, Faiveley Transport cumule les contrats au Maroc © D.R. - Faiveley

Sur plusieurs fronts. Faiveley Maroc qui ne disposait en 2012 à Mohammedia que d'un atelier de maintenance ferroviaire avec 6 personnes envisage de multiplier ses effectifs par 10 à la fin de cette année pour suivre la cadence des différents contrats obtenus dont le dernier, signé le mois d'octobre avec Casatram, l'opérateur marocain qui gère le tramway de Casablanca.

"Nous allons accompagner CasaTram sur les technologies de rénovation de portes, climatisation et manipulateurs de frein dans un premier temps, à court terme, dans leurs locaux. Cela concerne la maintenance, le remplacement des pièces et la fiabilisation" explique pour L'usine Nouvelle Jean-Luc Frontera, directeur général de Faiveley Maroc, rencontré au siège de l'entreprise à Mohammedia, le 17 octobre.

Le contrat dont le montant de la transaction n'a pas été divulgué consiste en la maintenance de base des 74 rames de Casatram tous les 360 000 km ou 6 ans de délai avec des temps de passage en atelier qui correspondent à l'immobilisation de la rame. L'intégralité des 74 rames de Casatram est concernée par le contrat.

Les 360 000 km ont été estimés sur la base de l'usure normale des équipements comme les ressorts ou les pièces en caoutchouc avec garantie de la durée de vie des pièces échangées. La révision complète d'une rame prend en moyenne une dizaine de jours ouvrés.

Quant au contrat qui lie Faiveley Maroc à l'ONCF, il a commencé le 10 octobre.  Il s'agit pour l'équipementier ferroviaire de rang 1 de s'occuper de la rénovation des systèmes de climatisation sur l'ensemble du parc qui a généré la commande de 70 systèmes de climatisation.

"Nous allons donc fabriquer pour l'ONCF des groupes de climatisation neufs et on va les installer dans les 70 voitures passagers corail" indique Jean-Luc Frontera.

Autre appel d'offres remporté le 30 juin par Alstom auprès de l'ONCF est un contrat d'externalisation de maintenance de 47 locomotives. "Alstom a alors choisi Faiveley Maroc pour l'accompagner sur les systèmes de freins pneumatiques, les compresseurs générateurs d'air et les systèmes de climatisation" souligne Jean-Luc Frontera.

Les tous premiers contrats de Faiveley Maroc ont été signés avec Bombardier pour accompagner le constructeur aéronautique et ferroviaire canadien dans la rénovation des rames ZM qui font la navette entre l'aéroport et la ville de Casablanca. Bombardier qui s'est occupé de la rénovation des wagons avait alors confié la rénovation des climatisations à Faiveley Maroc.

Autre client historique, la Société chérifienne de matériel industriel et ferroviaire (SCIF) pour qui Faiveley Maroc honore deux contrats. "Nous exécutons toujours pour la SCIF et ce depuis 2012, la rénovation de systèmes de climatisation pour 205 voitures Corail. L'objectif est que la commande soit totalement exécutée avant la prochaine saison estivale" estime Jean-Luc Frontera.

Basé en région parisienne à Gennevilliers, Faiveley France annonce un effectif total de 6000 personnes travaillant dans 24 pays et répartis sur 56 sites.

Nasser Djama

Faivelay va passer sous pavillon américain
Le 6 octobre 2015, le groupe industriel américain Wabtec Corporation a annoncé un projet d'offre publique d'achat amicale sur Euronext concernant Faiveley Transport, pour environ 1,7 milliard d’euros. La Commission européenne vient d'approuver ce 23 novembre cette opération. "Cette approbation (...) était la dernière autorisation réglementaire nécessaire pour réaliser le projet de rapprochement entre Faiveley Transport et Wabtec" a indiqué cette semaine l'équipementier français. L’acquisition du bloc de contrôle de la famille Faiveley par Wabtec est prévue ce 30 novembre. L'OPA de Wabtec sera déposée auprès de l’Autorité des marchés financiers (AMF) en décembre 2016.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle