Economie

A la SNCF, après 19 heures de négociations... la grève continue

Olivier Cognasse ,

Publié le

Des négociations à n’en plus finir à la SNCF pour un accord suspendu à la réponse des deux organisations syndicales (CGT et Sud-Rail) qui poursuivent la grève ce mardi 7 juin. A trois jours de l’Euro, le pouvoir tremble… Mais Guillaume Pepy veut croire à un retour à la normale rapidement.  

A la SNCF, après 19 heures de négociations... la grève continue © Vincent Isore/IP3 press;

La balle est dans le camp des syndicats à trois jours du lancement de l’Euro 2016. Poursuivre la grève aurait un effet dévastateur sur l’organisation de cet évènement et par ricochet sur des syndicats "jusqu’au-boutistes". De quoi dégrader durablement leur image dans l’opinion. L’accord proposé par la direction à l’issue de 19 heures de négociations devrait offrir une porte de sortie honorable aux deux organisations syndicales toujours en grève. Il répond largement à leurs revendications.

Car le pouvoir tremble à quelques jours du match d’ouverture France-Roumanie – vendredi 10 juin au Stade de France. "Il y a un moment, où selon une célèbre formule, il faut savoir arrêter une grève", a déclaré le Président de la République, François Hollande, dans les colonnes de la Voix du Nord, en plagiant Maurice Thorez, le secrétaire général du PCF, qui avait déclaré le 11 juin 1936 après les Accords de Matignon : "il faut savoir terminer une grève dès que satisfaction a été obtenue." Il y a 80 ans, cette phrase avait été déterminante pour mettre fin à la grève . Pas sûr que François Hollande obtienne une telle réponse…

Un projet pour arrêter la grève

Ce sont plutôt les longues négociations qui se sont poursuivies cette nuit entre la direction de la SNCF et les organisations syndicales qui pourraient mettre fin à un conflit qui s’essouffle. Le projet d’accord doit être signé avant le 14 juin par les syndicats représentatifs : UNSA, CFDT, CGT et Sud-Rail. Pas de doute pour les deux syndicats réformistes, dont le poids suffit à faire valider l’accord. Problème : CGT et Sud peuvent le faire capoter s’ils s’opposent à l’accord.

Sur Europe 1, le patron de la SNCF a fait preuve un grand optimisme. "Il n'y a donc plus aucune raison de faire grève pour aucun cheminot sur des motifs qui sont limités à la SNCF", a déclaré Guillaume Pepy. Il considère que ce projet d’accord doit permettre d’arrêter la grève, évoquant "une protection de haut niveau pour les salariés". Il envisage un retour à la normale dès mercredi 8 ou jeudi 9 juin.

... et non pour préparer l'ouverture du marché à la concurrence

Mais la CGT et Sud-rail ont jusqu’au 14 juin pour signer ou ne pas signer cet accord. Une abstention de la CGT permettrait de le faire approuver. Ils prendront sans doute plusieurs jours pour donner leur réponse, mais il reste à savoir si la grève va se poursuivre pendant ce laps de temps alors qu’elle s’effiloche chaque jour un peu plus, exceptée chez les conducteurs. Les négociations de cette nuit permettent de garantir le statut des cheminots roulant y compris pour les contrôleurs et d’encadrer le travail de nuit.

Reste à savoir si cette entente poussée par le gouvernement – il s’est aussi engagé à réduire la dette - et dont la direction de la SNCF ne voulait pas au départ ne va pas se trouver en décalage avec la convention collective. Car le but était d’améliorer la productivité de la SNCF pour la préparer à l’arrivée de la concurrence. L’écart parait important entre l’accord de la SNCF et la future convention collective. Un terrain d'entente qui permettra sans doute à l'Euro 2016 d’avoir lieu sans anicroche, mais les conséquences pour la SNCF dans les prochaines années pourraient se révéler beaucoup moins festives…

Olivier Cognasse 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte