À la masse

Guillaume Dessaix

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

À la masse
Test numéro un depuis le premier étage de la tour Eiffel.
© D.R.
À pierre fendre. En ce matin glacial du 4 février 1912, Franz Reichelt n’est pas avare de détails sur son invention. Et pas peu fier de l’autorisation de la préfecture de police. Il peut enfin expérimenter son parachute sur un mannequin depuis le premier étage de la tour Eiffel. Ce tailleur pour dames voue une admiration sans bornes aux fous volants, nouveaux héros du ciel. Et se désole que les débuts de l’aviation engendrent autant de morts. Franz compte y remédier. Il confectionne une tenue pour aviateur facilement convertible en parachute. Cela tombe bien, l’Aéro-Club de France assure une récompense de 10 000 francs à qui imaginera une telle voilure de moins de 25 kg. Son large manteau est inspiré de l’anatomie de la chauve-souris. La toile de caoutchouc est munie d’ailes triangulaires laissant l’air[…]
Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte