A la Géode, la montée au septième ciel de Thomas Pesquet

L'Agence spatiale européenne et le Centre national d'études spatiales ont réunis près de 400 personnes, jeudi 17 novembre, à la Géode à Paris pour assister au décollage de Thomas Pesquet vers la station spatiale internationale. Dans la salle de cinéma sphérique, passionnés et professionnels de l'aérospatiale ont vécu "un moment humain très fort".

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

A la Géode, la montée au septième ciel de Thomas Pesquet

Les 400 places de la Géode se remplissent rapidement ce 17 novembre. La salle de cinéma sphérique, à quelques pas de la Cité des sciences et de l'industrie à Paris, semble impatiente lorsque Magalie Vaissiere prend la parole. "C'est une journée exceptionnelle pour l'aérospatial européen, entame la directrice de la télécommunication et des applications intégrées de l'Agence spatiale européenne (ESA). Nous avons eu la chance de suivre le décollage de l'Ariane 5 depuis Kourou. Ce lancement était déjà un événement, mais ce n'est pas fini, car nous sommes réunis dans ce lieu exceptionnel pour suivre le départ de Thomas Pesquet pour la station spatiale internationale."

Le Centre national d'études spatiales (CNES) et l'ESA ont invité professionnels et quelques passionnés à assister au premier pas de la mission Proxima. C'est grâce à un ami que Bernard Hupin a obtenu une invitation. "Regarder le décollage sur cet écran géant à 180 degrés donne une dimension astronomique à l'événement." Autre curieux, Denis Drieux estime "faire partie de l'histoire". Il est venu avec sa femme, employée au CNES. "Je travaille dans l'automobile, mais mes collègues étaient envieux lorsque je leur ai annoncé que je verrai le lancement dans de telles conditions."

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

"Le dernier de sa promo à partir"

Avant la retransmission en direct du décollage de la fusée Soyouz, tout ce petit monde a droit à la projection du film A beautiful planet de Toni Myers. Filmé depuis la station spatiale internationale (ISS), le documentaire dresse un aperçu de la vie d'un équipage à son bord. Un grand moment de fierté : le film montre la plupart des astronautes de la promotion de Thomas Pesquet. "Thomas est le dernier de sa promotion à partir dans l'espace", explique l'astronaute français Michel Tognini. A la tête du Centre européen des astronautes, il a sélectionné son compatriote, âgé de 38 ans, parmi plus de 8 400 candidats. "Il a énormément de chance. Il est très rare que l'ensemble des membres d'une promotion partent en mission."

A 20 heures 30, le direct avec le cosmodrome de Baïkonour débute. Léopold Eyharts, le premier astronaute français à être entré dans l'ISS, commente les images depuis le Kazakhstan. Contrairement à lui, Thomas Pesquet empruntera un chemin beaucoup plus long pour l'atteindre. "C'est un nouveau vaisseau Soyouz que les Russes ont affrété, explique-t-il. Pour réaliser des tests, l'équipage rejoindra la station en deux jours au lieu des six heures habituelles."

Entrecoupée de reportages sur la sélection, l'entraînement puis les derniers préparatifs de l'équipage, la retransmission impressionne la salle. La justesse des commentaires de Léopold Eyharts donne une qualité unique à la soirée. Dominique Betin est tombé dans l'astronomie tout jeune. Salarié à la Géode, il est comblé: "J'ai l'habitude de suivre les lancements à la télé ou sur mon ordinateur. Mais là, les images et les informations données sont bluffantes."

La naissance du 10e astronaute français

Tout à coup, le silence se fait. "Les Russes ont la particularité de ne pas annoncer le décompte final", précise Michel Viso, responsable de l'exploration au CNES. Le compte à rebours inscrit à l'écran indique l'imminence du départ. A 21 heures 20 minutes et 13 secondes, la lumière jailli des moteurs, le bruit envahit la salle silencieuse. Ce silence, c'est "la communauté internationale qui l'installe", selon Michel Viso. "A Toulouse, 3 500 personnes étaient réunies. Aux Etats-Unis et en Russie, des gens ont suivi au même instant ce lancement. Partout dans le monde, nous avons vécu un moment humain très fort."

Il faut attendre de longues minutes avant que les applaudissements résonnent. Le public salue tour à tour le largage du premier étage de la fusée Soyouz, le passage de la limite terre-ciel et l'arrêt des propulseurs qui laisse les trois membres d'équipage en apesanteur. La joie retentit davantage lorsque Léopold Eyharts officialise la chose. "Nous pouvons désormais le dire : Thomas Pesquet est le dixième astronaute français à se rendre dans l'espace."

Le directeur général de l'ESA, Johann-Dietrich Wörner, conclu la retransmission. "Nous sommes tous assis comme si nous étions au cinéma. Mais pour moi, l'émotion est bien plus grande. Je pourrais être le père de Thomas, mais au-delà de nos âges, j'ai une responsabilité quasi paternelle sur lui. Je suis heureux de le voir en orbite. Ce décollage est un bel exemple de ce que le meilleur de l'homme peut faire." Il salue également le travail en collaboration des différentes institutions. "A bord de la Soyouz, il y a un Américain, un Russe, et un Européen. C'est très important car pour moi, Thomas n'est pas un français, c'est un européen avec un accent français."

Partager

NEWSLETTER Aéro et Défense
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

  • Recherche le contact d'un décideur ou d'une entreprise industrielle

    LA CHOSE
ARTICLES LES PLUS LUS