Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Energie

A la COP23, le charbon mis sur la touche par 20 pays

Olivier Cognasse ,

Publié le

Ce n’est pas encore demain que le charbon sera totalement éradiqué de la planète, mais plusieurs Etats ont décidé d’accélérer à commencer par la France. L’occasion de contrecarrer les velléités pro-charbon de Donald Trump, le paria du sommet de Bonn.

A la COP23, le charbon mis sur la touche par 20 pays © D.R.

Enfin une bonne nouvelle ! Vingt pays, - dont la France, le Royaume-Uni, l’Italie, le Canada, le Mexique et les Iles Fidji - et six Etats fédéraux américains et canadiens ont lancé jeudi 16 novembre 2017 une alliance mondiale pour sortir du charbon. Une réponse au gouvernement américain, qui s’évertue à défendre cette énergie fossile réputée la plus polluante. Le rapport annuel des chercheurs du Global Carbon Project publié en début de semaine a montré que pour la première fois les émissions mondiales de CO2 étaient reparties à la hausse (+ 2% en 2017) après trois années de baisse. En cause : le charbon et notamment celui de la Chine.

Ce dernier pays qui veut développer les ENR à toute vitesse n’est pas prêt à renoncer au charbon, même s’il a stoppé un grand nombre de projets et fermé des centrales. Au même titre que certains autres pays à forte croissance économique comme l’Inde. Quant à l’Allemagne qui accueille physiquement la COP 23 (organisée par les Iles Fiji), il ne fait pas partie de la liste. Et pour cause, selon l'ONG Energy for Humanity, elle représente la pire menace pour le climat en Europe.

AXA a investi 848 millions d’Euros dans le charbon

Tous les pays de cette alliance anti-charbon se sont engagés à sortir progressivement du charbon avec des dates limites : 2021-22 pour la France et 2030 pour le Royaume-Uni par exemple. Toutefois, Emmanuel Macron a brandi, lors de son discours à la tribune de la COP23 une menace d’un retour au charbon, si la France sortait trop vite du nucléaire. Le Président de la République tient un double discours qui traduit le malaise de la France face à la situation du nucléaire et de ses deux piliers, Areva et EDF.

Mais les "anti-charbon" ne sont pas encore au bout de leur peine. Le nouveau rapport des Amis de la Terre intitulé "le charbon prend de l’assurance" dénonce l’immobilisme des compagnies d’assurance qui continuent à soutenir les entreprises les plus dangereuses pour le climat. Et de citer dans son communiqué le champion français AXA qui a investi "848 millions d’euros dans les développeurs de charbon depuis 2015, […] soit 91% des investissements des assureurs et 30% des investissements français totaux" qui atteignent 2764 millions d’euros. Derrière AXA, on retrouve "les quatre premiers groupes bancaires français". Sans surprise !


 

Réagir à cet article

2 commentaires

Nom profil

21/11/2017 - 09h52 -

Il serait intéressant de voir ce que fait la Chine en matière d’énergie en particulier pour le charbon Voir ci-dessous des videos anciennes (plus de 5 ans) GreenGen TIANJIN Centrale au charbon Zéro Co2 https://www.youtube.com/edit?o=U&video_id=899yiqM4tao CSC Shanghaï Centrale au charbon Captage et stockage du CO2 https://www.youtube.com/edit?o=U&video_id=_P2z2EtzlQk Solaire Eolien https://www.youtube.com/edit?o=U&video_id=DxQ3utDxsPw à comparer au flop de l’éolien français (AREVA+ALSTOM) et enfin les Chinois ont mis en chantier 30 centrales nucléaires dont 2 EPR d’AREVA à TAISHAN qu’ils vont mettre en service
Répondre au commentaire
Nom profil

20/11/2017 - 22h18 -

A propos du charbon, la Chine a construit 2 centrales au charbon qui ne produisent pratiquement pas de CO2: - CSC Shanghaï https://www.youtube.com/edit?o=U&video_id=_P2z2EtzlQk - GreenGen Tianjin https://www.youtube.com/edit?o=U&video_id=899yiqM4tao A propos du nucléaire la Chine a mis en chantier 30 centrales nucléaires dont 2 EPR d'AREVA à Taishan qu'ils vont bientôt mettre en service. En France AREVA a approché la faillite et on a mis a contribution EdF
Répondre au commentaire
Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle