Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

A l'intérieur du voilier Macif, un concentré d'innovation pour gagner la Transat Jacques Vabre

Publié le

Dimanche 25 octobre débutera la Transat Jacques Vabre, entre Le Havre et Itajai au Brésil. Intel, partenaire de Macif de François Gabart, fournit des technologies et teste des innovations.


Intérieur cabine DR

Sans informatique, un voilier de course serait démuni. Pour tracer sa route sur des cartes électroniques, déchiffrer les fichiers météo, afficher tous les paramètres du bateau : vitesse et direction du vent, vitesse du bateau, gîte (inclinaison du bateau)…

L’innovation se niche aussi dans des pièces presque invisibles, tel le système qui permet de faire filer le cordage qui retient la grand-voile en cas de coup de gîte anormal afin d’éviter à Macif de se retourner. Une petite pièce de métal est intégrée à la base du taquet-coinceur et se soulève sur ordre de l’ordinateur de bord, lui-même relié à la centrale inertielle.

François Gabart, ingénieur diplômé de l’INSA de Lyon et titulaire d’un diplôme en génie mécanique, est passionné par la technologie. "J’aime imaginer le bateau, trouver des solutions. Si je ne naviguais pas, je serais frustré, mais je vois mon métier comme une globalité".

Les idées d’amélioration ne manquent pas. Intel fournit déjà un mini PC de type NUC (pour Next Unit of Computing) à très faible consommation, ce qui fait économiser quelques kilogrammes du gazole destiné à faire tourner le groupe électrogène. Des tests du son "binaural" sont en cours.

Son "binaural"

Cette technologie sur laquelle travaille le laboratoire niçois d’Intel en collaboration avec l’université d’Aix-la-Chapelle permet de transmettre un son en haute définition et avec une étonnante restitution spatiale. L’idée est de fournir à François Gabart un casque audio équipé de deux microphones. S’il entend un bruit anormal, il pourra l’enregistrer puis l’envoyer à son assistance à terre, qui pourra tenter d’en trouver la cause. Cette qualité sonore sera également utilisée pour des diffusions destinées au grand public.

Autre projet en cours de développement, un écran étanche et sans fil regroupe les informations des différents systèmes électroniques et informatiques pour réduire le nombre d’écrans et les câblages, et donc le poids global. Enfin, François Gabart porte une montre connectée Basis Peak destinée à remonter des informations sur sa température, son rythme cardiaque et surtout son sommeil.

Avec Macif, François Gabart et son partenaire sur la transat Pascal Bidégorry disposent du bateau le plus moderne et potentiellement le plus rapide. Le skipper reste pourtant très modeste. Partir en course deux mois après la mise à l’eau est déjà un exploit. Traverser l’Atlantique en course sans avarie en constituerait un second. Gagner…

Patrice Desmedt

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle