Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

À Créteil, les micro-algues purifient l’air de l’usine d’incinération

, , , ,

Publié le , mis à jour le 25/03/2019 À 14H51

A Créteil (Val-de-Marne) un dispositif innovant utilisant des micro-algues permet pour la première fois de purifier les fumées d’une usine de valorisation énergétique des ordures ménagères.

À Créteil, les micro-algues purifient l’air de l’usine d’incinération
Le puits de carbone inauguré le 20 mars 2019 par suez à Créteil est une première pour une unité de valorisation énergétique.
© Suez

Mercredi 20 mars, le groupe Suez a inauguré la mise en service d’un puits de carbone destiné à traiter une partie des fumées de centre de valorisation des ordures ménagères Valo’Marne à Créteil (Val-de-Marne). L’installation de cette innovation dédiée à l’amélioration de la qualité de l’air est inédite dans le Val-de-Marne. C’est également une première pour une unité de valorisation énergétique.

Le montant de l’investissement n’a pas été dévoilé par Suez qui précise, toutefois, que cette opération fait partie d’un plan global d’amélioration de la qualité de l’air comprenant notamment la construction d’une serre pédagogique et d'une station hydrogène. La réalisation de ce puits est le fruit d’un partenariat entre Suez et la PME Fermentalg de Libourne (Gironde) spécialisée dans l’exploitation industrielles des micro-algues.

Piéger le CO2 grâce aux micro-algues

"Nous avons amené notre expertise dans le connaissance des micro-algues et leur sélection. Nous avons recherché les souches les plus adaptées en fonction des applications, fait des tests à l’échelle du laboratoire puis aidé Suez à mettre en place le procédé sur site. Suez, de son côté, s’est occupé de la partie développement technologique, monitoring, commercialisation", témoigne François Godart, chef de projet Puits de carbone chez Fermentalg.

L’utilisation de micro-algues permet de piéger le CO2 dans une colonne de traitement et de purifié l’air qui en sort. "Un dispositif de bullage c’est-à-dire de brassage et d’aération placé en bas de la colonne permet le transfert du CO2 dans le liquide et la captation par les micro-algues", détaille François Godart.

Alimenter le réseau de gaz urbain

La biomasse sous forme liquide issue du procédé sera traitée dans une station d’épuration du Syndicat interdépartemental pour l’assainissement de l’agglomération parisienne (Siaap) reliée à l’usine de Valo’Marne et sera valorisée en énergie verte pour, par exemple, alimenter le réseau de gaz urbain.

"Ce puits de carbone est le premier démonstrateur mondial installé sur une unité de valorisation énergétique", s’est félicité Marie-Ange Debon, directrice générale France de Suez. L’équipement de Créteil complète les expérimentations de puits de carbone déjà menées par Suez en partenariat avec Fermentalg à Colombes (Hauts-de-Seine) avec le Siaap, Poissy (Yvelines) et Paris.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle