Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

A cause des déboires de Nissan, Renault contraint de revoir ses objectifs de ventes

, , ,

Publié le , mis à jour le 26/07/2019 À 10H34

Le constructeur automobile français Renault doit revoir à la baisse ses prévisions de chiffre d'affaires 2019 à cause de la dégradation du marché automobile mondial et des difficultés de son partenaire japonais Nissan.

A cause des déboires de Nissan, Renault contraint de revoir ses objectifs de ventes
Renault prévoit de nouveaux lancements au second semestre, Clio en tête.
© Renault

Renault est contraint de revoir à la baisse son chiffre d'affaires 2019. Le groupe au losange, dont le chiffre d'affaires a baissé de 6,4% à 28,050 milliards d'euros au premier semestre, prévoit désormais des ventes en valeur proches du niveau de l'an dernier, alors qu'il attendait jusqu'ici une hausse du chiffre d'affaires.

12 500 emplois supprimés chez Nissan

La raison? La dégradation du marché automobile mondial et les difficultés rencontrées par Nissan, dont il détient 43% du capital. Son partenaire japonais, déjà fragilisé par le scandale lié à son ancien président et ex PDG de Renault Carlos Ghosn, est confronté à des ventes en berne et des coûts en hausse. Il vient d'annoncer devoir supprimer 12 500 emplois à travers le monde d'ici 2022.

Le constructeur comptait 138 000 salariés dans le monde à la clôture de l'exercice 2017-2018. Outre les suppressions de postes, Nissan va réduire ses capacités de production et sa gamme de produits d'environ 10% d'ici la fin de l'exercice 2022. Il a prévenu jeudi 25 juillet que son redressement prendrait du temps après le plongeon de son bénéfice au premier trimestre.

Nouveaux lancements chez Renault

De son côté, Renault confirme néanmoins pour 2019 son objectif de marge, qu'il entend atteindre grâce à ses réductions de coûts et ses nouveaux lancements du second semestre, Clio en tête. "L'arrivée de nombreux nouveaux modèles, une compétitivité renforcée et la combativité des équipes permettent au groupe de confirmer ses objectifs de rentabilité sur l’année", a déclaré Thierry Bolloré, directeur général de Renault, cité dans un communiqué.

Au premier semestre, le résultat opérationnel du groupe français a baissé de 13,6% à 1,654 millliard d'euros, donnant une marge de 5,9% contre 6,4% un an plus tôt, tandis que le free cash flow opérationnel de l'automobile a été négatif à hauteur de 716 millions d’euros.

 

avec Reuters (Gilles Guillaume et Laurence Frost, édité par Matthieu Protard)

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle