A Brest, une première mondiale en médecine nucléaire avec Siemens

Siemens Healthineers, la branche santé de l'industriel allemand, a mis au point un appareil de TEP-Scan de nouvelle génération. Cette innovation est déjà utilisée au CHRU de Brest. Une première mondiale.

Partager
A Brest, une première mondiale en médecine nucléaire avec Siemens
Le nouvel appareil de TEP-Scan ne nécessite plus que 6 minutes d'examen contre 20 auparavant.

Plus précis, plus rapide, avec le nouvel appareil de TEP-scan de Siemens, le CHRU de Brest franchit une nouvelle étape dans le domaine de la médecine nucléaire. Cette spécialité au nom curieux comprend toutes les applications médicales de la radioactivité pour diagnostiquer des pathologies. Un complément à la radiologie, l’échographie ou encore les IRM.

Le Biograph Vision mis au point par Siemens ne prend plus que 6 minutes pour réaliser un TEP-Scan, un examen utilisé en oncologie, en neurologie ou encore en cardiologie. Avec les machines classiques, cet examen, très anxiogène, demandait encore une bonne vingtaine de minutes.

D’autant que le gain de temps n’est pas la seule avancée. "L’appareil gagne 60% de résolution spatiale. Nous avons doublé le nombre de cristaux utilisés. Au nombre de 60 000, ils permettent d’avoir une vue beaucoup plus fine et de gagner en précision pour le diagnostic du patient", explique Julien Gervais, le responsable de médecine nucléaire de Siemens Healthineers. Ce sont ces cristaux qui sont sensibles au rayonnement d’un produit administré dans le corps du patient. Ils permettent de savoir de façon très précise où se trouvent les tumeurs ainsi que leur taille.

Toujours plus de patients peuvent en bénéficier

Passer de 20 à 6 minutes pour un examen permet non seulement d’améliorer le confort du patient, qui passe moins de temps dans la machine, mais aussi de recevoir plus de patients chaque jour et de leur faire bénéficier de cette technologie. "La machine a été installée en octobre 2018 et nous avons réalisé en tout 9204 examens. Environ 28 patients qui peuvent y avoir accès chaque jour. C’est un des taux les plus élevés au monde", souligne Philippe El Sair, le directeur du Centre régional hospitalier universitaire de Brest.

"Environ deux tiers des examens sont dédiés à la recherche de cancer. Le reste concerne des déficiences de la mémoire, des problèmes de démence, de la rhumatologie ou même des fièvres persistantes", explique le professeur Pierre-Yves Salaün, chef de service de médecine nucléaire au CHRU de Brest.

Se passer des biopsies ?

Si l’examen est de plus en plus précis, peu probable toutefois qu’il vienne un jour remplacer l’IRM. "Ce sont deux techniques complémentaires l’une de l’autre. Avec l’IRM, on obtient des éléments morphologiques sur les organes. Avec le PET-Scan, on a accès à l'ensemble du corps", insiste Pierre-Yves Salaün. En revanche, le nombre de biopsies pourrait, lui, baisser. "Ce n’est pas la fin des biopsies mais on va pouvoir s’en passer en partie. On n’y aura recours que lorsque c’est absolument nécessaire. Ni vous ni moi ne prenons plaisir à être piqués par une seringue."

Un marché mondial à conquérir

Une innovation que Siemens a bon espoir de faire rayonner dans d’autres hôpitaux français et à travers le monde."Les échelles de production restent modestes pour une série industrielle. Nous pensons en vendre entre 100 et 200 ans le monde, sachant que notre part de marché dans ce secteur s'élève à environ 40%", explique Hassan Safer-Tebbi, le directeur général de Siemens Healthineers France. Car ces machines représentent un coût pour les structures de santé. A Brest, l'investissement s'est élevé à 4 millions d'euros, prix de la machine et travaux d'installations inclus.

0 Commentaire

A Brest, une première mondiale en médecine nucléaire avec Siemens

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Sujets associés

SUR LE MÊME SUJET

NEWSLETTER Santé

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Nouveau

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez des produits et des fournisseurs

Industrie pharmaceutique

VALVES SOUDABLES

OPS PLASTIQUE

+ 240 000 Produits

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS