A Boston, la réunion que Sanofi ne peut pas rater

Ce jeudi 20 novembre, Sanofi doit présenter ses futurs médicaments aux investisseurs. Malgré quelques bonnes nouvelles, le groupe pharmaceutique français devra rassurer sur son avenir, après s’être brutalement séparé de son directeur général sans plan B.

Partager
A Boston, la réunion que Sanofi ne peut pas rater

Mardi 18 novembre, Serge Weinberg faisait partie des rares dirigeants du G5 Santé, le think tank des principaux laboratoires pharmaceutiques français, à ne pas avoir participé à ses Rencontres dédiées à la recherche en santé. Le patron par interim de Sanofi était probablement déjà à Boston, dans le Massachusetts. Car c’est dans les locaux américains de Genzyme (la biotech chèrement rachetée par Sanofi en 2011), à quelques pas du domicile de Chris Viehbacher, l’ancien directeur général de Sanofi, que doit se tenir une réunion cruciale ce jeudi : la présentation annuelle des futurs médicaments aux investisseurs institutionnels.

Serge Weinberg, bon connaisseur des marchés mais attendu au tournant

Un moment clé que Sanofi ne peut pas rater. Le groupe français, qui fait partie des géants mondiaux de la pharmacie, est attendu au tournant par des investisseurs qui ont très mal digéré l’éviction brutale il y a deux semaines de Chris Viehbacher, apprécié par les marchés pour ses performances même s’il venait de présenter des résultats trimestriels décevants.

S’il connaît peu les opérations de Sanofi, Serge Weinberg, jusqu’alors discret président de son conseil d’administration, préside par ailleurs son propre fonds d'investissement : il sait parler aux marchés. Il pourra aussi compter sur l’appui d’Elias Zerhouni, le directeur de la R&D de Sanofi et ancien patron des NIH, les prestigieux instituts de recherche publics américains.

Le Lemtrada et le vaccin contre la dengue, deux bonnes nouvelles

Les dirigeants de Sanofi ne devraient pas manquer de capitaliser sur une excellente nouvelle intervenue samedi dernier : le feu vert des autorités américaines à la commercialisation du Lemtrada, le médicament phare de Genzyme. Ce traitement de la sclérose en plaques autorisé dans une trentaine de pays dans le monde, y compris en Europe, s’était fait retoquer il y a un an aux Etats-Unis. Cela a conduit Sanofi à mener des études complémentaires et à ne le proposer, aux Etats-Unis, qu’aux patients "n’ayant pas bien réagi aux traitements habituels de cette maladie" en raison d’"effets secondaires pouvant être importants". Selon les experts, les ventes du Lemtrada pourraient néanmoins frôler les 700 millions de dollars annuels.

Autre motif de satisfaction : la dernière phase concluante des essais chez l’homme du vaccin contre la dengue. Le laboratoire va donc déposer en 2015 des demandes d'enregistrement auprès de plusieurs pays d’Asie et d’Amérique Latine confrontés à cette maladie tropicale, la seconde plus répandue dans le monde après le paludisme. En arrivant le premier sur ce marché, Sanofi pourrait engranger, selon certains analystes, un milliard d'euros de ventes par an. De quoi assurer le retour sur de lourds investissements. Sanofi aurait investi plus de 1,3 milliard d'euros dans ce projet et a déjà construit une usine pour le produire à Neuville-sur-Saône, près de Lyon.

Rassurer sur les projets dans le diabète

Devant les investisseurs, le Français devra aussi s’expliquer sur son partenariat avec l'américain Regeneron dans la lutte contre le cholestérol, un marché nouveau pour lui. Alors que 80% du portefeuille de Sanofi en R&D est constitué de thérapies biologiques (anticorps, insuline...), 9 produits doivent être lancés entre 2014 et 2018, expliquaient en février dernier ses dirigeants, à l’occasion de la présentation des résultats annuels du groupe. Ils devront rassurer sur l’avenir du Lantus, ce traitement phare du diabète qui connaît cette année de fortes déconvenues dans ses ventes aux Etats-Unis et s’apprête à perdre son brevet en 2015. Enfin, impossible que les financiers ne reprochent pas à Serge Weinberg de s’être séparé de Chris Viehbacher sans plan B. Les rumeurs se multiplient sur le nom de son successeur, et les administrateurs de Sanofi devaient justement faire le point, ce mardi, sur l'évolution de la situation selon Reuters.

Gaëlle Fleitour

0 Commentaire

A Boston, la réunion que Sanofi ne peut pas rater

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Sujets associés

SUR LE MÊME SUJET

NEWSLETTER Santé

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le modèle coopératif façon Mondragon

Le modèle coopératif façon Mondragon

Nouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage au Pays basque espagnol. Il s'y est rendu pour nous faire découvrir Mondragon, la plus grande...

Écouter cet épisode

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez des produits et des fournisseurs

Industrie pharmaceutique

VALVES SOUDABLES

OPS PLASTIQUE

+ 240 000 Produits

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS