Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

A Bordeaux, CNB investit 62 millions d’euros et embauche

, , , ,

Publié le

Pour atteindre 250 millions d’euros de chiffre d’affaires à l’horizon 2020, Construction navale Bordeaux construit un nouveau hangar afin d’augmenter et diversifier sa gamme de catamarans. L’entreprise girondine va aussi recruter 120 personnes dans les deux prochaines années.

A Bordeaux, CNB investit 62 millions d’euros et embauche © Construction navale de Bordeaux

Créée en 1987 par Dieter Gust et Olivier Lafourcade, Construction navale Bordeaux (CNB) est aujourd’hui l’un des premiers employeurs de la Gironde, avec 780 salariés. La société, qui fabrique désormais 80 catamarans par an, réalise 156 millions d’euros de chiffre d’affaires, dont 85 % à l’export. Filiale depuis 1992 du groupe Bénéteau, le leader mondial de la plaisance, elle ne cesse de croître. Cette année, l’entreprise prévoit 180 millions d’euros de chiffre d’affaires, soit 15 % de hausse. Et en 2020, "notre objectif est d’atteindre 250 millions d’euros", annonce Dieter Gust, PDG de CNB. Pour ce faire, l'entreprise compte investir 62 millions d'euros et augmenter son effectif de 120 personnes.

22 millions pour augmenter les capacités de production

À cet effet, 62 millions d’euros vont être investis dans les quatre prochaines années. 40 millions pour créer de nouveaux produits et 22 millions pour développer les capacités de production. Ainsi, pour répondre aux exigences d’une riche clientèle qui rêve de bateaux toujours plus grands, l’entreprise va construire d’ici à mars 2017 un nouveau hangar de 6 000 mètres carrés, qui sera destiné aux catamarans de la gamme Lagoon de 77 et 78 pieds (23,5 et 23,8 mètres) à voile et à moteur. Un investissement de 8 millions d’euros, mais pour vendre des bateaux à 3 millions d’euros pièce…

120 embauches

Des développements qui vont conduire la société bordelaise à embaucher 120 personnes durant les deux prochaines années, dont 70 en CDI dans les six prochains mois. "Nous recherchons des électriciens, des techniciens spécialisés en matériaux composites, des menuisiers, des ébénistes, des plombiers, des mécaniciens, mais aussi 20 ingénieurs pour notre bureau d’études", détaille Dieter Gust. En 2020, les effectifs de CNB pourraient atteindre 1 000 salariés.

Nicolas César

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle