Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

96 suppressions de postes envisagées chez Deshors Moulage et Deshors ADI à Brive-la-Gaillarde

, , ,

Publié le

96 des 307 postes des usines de Deshors Moulage et Deshors ADI, deux filiales corréziennes du groupe AD Industries, sont menacées par un plan social.

96 suppressions de postes envisagées chez Deshors Moulage et Deshors ADI à Brive-la-Gaillarde © Deshors moulage

Les représentants du personnel et les 307 salariés de Deshors Moulage et Deshors ADI, deux filiales corréziennes du groupe AD Industries, n'ont pas été surpris par l'annonce d'un plan de sauvegarde de l'emploi impliquant 96 suppressions de postes. Dans un communiqué, la direction a annoncé "un projet de réorganisation se traduisant par la mise en place dans chacune d'elles d'un Plan de sauvegarde de l'emploi" qui va concerner 96 postes dans ces deux entités implantées à Brive-la-Gaillarde. Toutefois, celle-ci précise que "49 postes de reclassement sont ouverts dans d'autres entités du groupe basées à Brive, limitant la suppression réelle de postes, à terme, à 47".

Pour justifier ce PSE, qui sera examiné les 18 et 19 mars en comité d'entreprise extraordinaire, la direction fait état de "difficultés financières". Spécialisée dans la fabrication de moules pour les industriels du pneumatique, "Deshors Moulage a dû faire face à une contraction globale du marché de fabrication de moules".

Troisième plan social en quinze ans

C'est le troisième plan social chez Deshors après ceux de 2003 et 2010. Deshors Moulage s'était pourtant installé, fin 2016, dans une nouvelle unité de production de 4.200 m² sur la zone de Brive-Laroche, un investissement de 4 millions d'euros avec, pour perspective, "une croissance de l'activité de 15 % sur les trois ans", annonçait la directrice du site Audrey Lécuiller. L'unité produisait alors 600 moules par an et employait 65 salariés en CDI et une vingtaine d'intérimaires.

A l'inverse de ce scénario optimiste, c'est bien une baisse de commandes qui a été enregistrée depuis plusieurs mois liée notamment à la concurrence de la Chine, ce qui a entraîné des mesures de chômage partiel ces deux dernières années. Le chiffre d'affaires qui affichait 10 millions d'euros en 2015 dont 95% à l'export essentiellement en Europe, mais aussi en Asie et Amérique du sud, était de 6,5 millions en 2017 pour un effectif à 65 salariés et il aurait encore baissé l'an dernier pour tomber à 5 millions.

Concernant Deshors ADI qui fabrique notamment des pièces destinées aux moteurs d'avions, la direction précise que son activité est "impactée par le changement de génération de moteur chez son principal client". Deshors ADI qui compte 242 salariés enregistrerait également une baisse de son chiffre d'affaires qui plafonnait à 47 millions en 2017.

Voilà tout juste un an, une centaine de salariés des deux entités avaient débrayé pour faire part à la direction de leurs inquiétudes quant à la baisse des commandes et l'absence de visibilité. Arnaud Bergeron, le représentant CGT, indiquait alors que "la situation dure maintenant depuis quelques mois, aucune perspective chez Moulage et des produits en fin de vie ou stoppés chez ADI". Les salariés avaient également dénoncé le rachat en LBO en 2016 par le fonds d'investissements britannique Stirling Square Capital Partner. A l'issue du CE extraordinaire, les salariés devraient en savoir davantage sur leur avenir.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle