Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

750 emplois menacés après le placement en redressement judiciaire du groupe Auvergne Aéronautique

, , ,

Publié le

Suite à une baisse continue de son chiffre d’affaires, le groupe Auvergne Aéronautique a été placé en redressement judiciaire. La direction doit présenter un plan de reprise aux 750 employés menacés dans les prochains jours.

750 emplois menacés après le placement en redressement judiciaire du groupe Auvergne Aéronautique
Atelier de montage sur le site Auvergne Aéronautique Slicom d'Aulnat
© Slicom Group

Auvergne Aéronautique vole à nouveau en zone de turbulence. Le groupe auvergnat qui compte 749 employés, dont près de la moitié sur la zone aéroportuaire de Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme), a été placé à sa demande, le 27 septembre, en cessation de paiement par le tribunal de commerce de Lyon (Rhône).

Le fabricant d'éléments de tôlerie et de chaudronnerie pour l'aéronautique et aérospatiale, avait déjà connu un gros trou d’air en 2013 et avait été repris par ACE Management, un fonds spécialisé dans l'investissement en capital dans les secteurs aéronautique, maritime, de défense et de sécurité. Il avait alors bénéficié d'un investissement de 8 millions d'euros dans l'outil de production.
Un plan de reprise sera présenté

Dans un communiqué publié par la direction, le groupe explique avoir subi une baisse continue de son chiffre d'affaires "de 13% depuis 2013" et des "pertes de l’ordre de 4 millions d'euros en 2015" ainsi que des "difficultés persistantes de trésorerie".
"Des contraintes structurelles majeures", "la crise du marché des hélicoptères, liée au secteur pétrolier" et "l’amélioration insuffisante des performances industrielles, en termes de délais de livraison, de qualité et de tenue des coûts" seraient notamment à l’origine de cette mauvaise passe.

Selon la direction, il existerait néanmoins une solution de reprise qui devrait être présentée aux représentants du personnel et aux salariés dans les prochains jours. Les éventuels repreneurs ont jusqu'au 25 octobre pour se faire connaître. Installée sur l'aéroport d'Aulnat (Puy-de-Dôme), dans l'agglomération clermontoise, l'entreprise emploie 337 personnes sur son siège. Elle possède également deux autres unités de production à Auxerre dans l’Yonne (71 salariés) et à Casablanca au Maroc (312 salariés). Le groupe a réalisé en 2015 un chiffre d'affaires de 46 millions d'euros.
 

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle