L'Usine Aéro

[737 MAX] Le gendarme aérien américain reproche à Boeing d'avoir caché un document "inquiétant"

, , , ,

Publié le , mis à jour le 21/10/2019 À 08H05

Le gendarme aérien américain a reproché à Boeing le 18 octobre d'avoir caché un document "inquiétant" sur le 737 MAX. Dans ce fichier daté de 2016, un pilote s'inquiétait déjà d'un dysfonctionnement du système anti-décrochage MCAS du 737 MAX.

[737 MAX] Le gendarme aérien américain reproche à Boeing d'avoir caché un document inquiétant
Le logiciel MCAS a été mis en cause dans les deux catastrophes aériennes qui ont impliqué le 737 MAX.
© Acefitt / CC BY-SA 4.0

Boeing a transmis à l'agence fédérale de l'aviation civile (FAA) aux États-Unis des messages échangés en 2016 entre deux de ses employés. Ces communications semblent indiquer que le gendarme aérien américain a été induit en erreur concernant le système anti-décrochage du 737 MAX, ont dit à Reuters des sources informées de cette initiative vendredi 18 octobre. Le 737 MAX reste interdit de vol à travers le monde à la suite de deux catastrophes aériennes. 

La substance des messages est "inquiétante" selon la FAA

La FAA a confirmé le 18 octobre avoir été informée par Boeing de l'existence de ces messages que le constructeur dit avoir découverts "il y a quelques mois". Ces échanges concernent "certaines communications avec la FAA durant la procédure initiale d'homologation du 737 MAX en 2016", a précisé l'agence fédérale, qui juge la substance de ces messages "inquiétante".

Le régulateur aérien reproche à Boeing d'avoir attendu si longtemps avant de transmettre ces messages. "La FAA est [...] déçue que Boeing ne nous ait pas informé de ce document immédiatement après l'avoir découvert", écrit l'agence. La FAA "examine ces informations pour déterminer quelles actions sont appropriées".

Le MCAS "déraille dans le simulateur"

Ces messages internes entre pilotes de Boeing soulèvent des questions sur le système anti-décrochage MCAS du 737 MAX. Ce logiciel a été mis en cause dans les deux catastrophes aériennes survenues en l'espace de cinq mois, en octobre 2018 en Indonésie et en mars en Ethiopie, qui ont fait au total 346 morts.

Selon ces échanges datés de novembre 2016 et révélés par le Seattle Times, le système MCAS rendait l'avion difficile à piloter dans un simulateur de vol. Le MCAS "déraille dans le [simulateur]", écrit dans ces messages Mark Forkner, chef des pilotes techniques du 737 MAX. "Je te l'accorde, je suis nul en pilotage, mais cela était odieux", poursuit-il. "Donc j'ai tout simplement menti aux régulateurs (sans le savoir)", ajoute Mark Forkner, anciennement impliqué dans la certification du 737 MAX. Son collègue, le pilote technique Patrik Gustavsson, répond : "Ce n'était pas un mensonge, personne ne nous avait dit que c'était comme ça."

Boeing répond aux inquiétudes

Dans un communiqué publié le 20 octobre, Boeing indique enquêter sur les circonstances de cet échange et s'engage à transmettre les faits aux autorités de régulation adéquates. "Le logiciel de simulateur utilisé lors de la session du 15 novembre était toujours en phase de test et de qualification et il n'avait pas été finalisé", se défend le constructeur aéronautique.

L'entreprise rappelle aussi le processus "complexe" et "l'effort de plusieurs années qui a impliqué un grand nombre d'individus" derrière la certification du 737 MAX et la définition des instructions pour les pilotes. "Nous allons continuer à suivre les instructions de la FAA et d'autres régulateurs dans le monde, pendant que nous travaillons à faire revoler le 737 MAX en toute sécurité", a ajouté Boeing.

Simon Chodorge, avec Reuters (David Shepardson; Bertrand Boucey pour le service français)

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte