[737 MAX] Cette mauvaise nouvelle que Boeing aurait préféré éviter

La compagnie aérienne Norwegian Air a annoncé le 29 juin annuler les commandes de 97 avions de Boeing. Elle compte obtenir un dédommagement de la part de l'avionneur américain pour l'immobilisation du 737 MAX et les problèmes mécaniques du 787 qui ont nui à ses résultats.

Partager

[737 MAX] Cette mauvaise nouvelle que Boeing aurait préféré éviter
Norwegian Air a annoncé lundi l'annulation des commandes de 92 avions 737 MAX et de cinq 787 Dreamliners.

Boeing pensait se réjouir. Lundi 29 juin, l'avion 737 MAX de l'avionneur américain a effectué son premier vol de certification aux États-Unis. Une étape importante pour l'éventuel retour dans les airs de l'avion, cloué au sol à travers le monde depuis que deux appareils se sont écrasés en 2018 et 2019 à cinq mois d'intervalle, tuant 346 personnes au total en Ethiopie et en Indonésie.

A LIRE AUSSI

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Mais le même jour, la compagnie aérienne Norwegian Air a indiqué avoir annulé les commandes de 92 appareils 737 MAX et de cinq 787 Dreamliners, ainsi que des contrats de maintenance liés aux deux modèles.

Négociations pour un dédommagement

Par ailleurs, "Norwegian a en outre déposé une réclamation pour obtenir le remboursement des paiements avant livraison liés à ces avions et une compensation des pertes liées à l'immobilisation du 737 MAX et aux problèmes de moteur du 787", écrit la compagnie dans un communiqué.

Elle n'a pas précisé le montant qu'elle réclamait à Boeing, avec lequel des négociations ont été entamées sur la question. Aucun commentaire n'a pu être obtenu auprès de Norwegian Air. Boeing a déclaré qu'il travaillait avec Norwegian en vue d'une issue, comme il le fait avec d'autres compagnies, dans un contexte délicat pour le secteur aérien. Il a fait savoir qu'il ne commenterait pas les discussions commerciales.

A LIRE AUSSI

Norwegian Air, qui a révolutionné les vols transatlantiques en proposant des billets à bas prix, faisait face à des difficultés économiques avant même la crise sanitaire liée au coronavirus.

avec Reuters (Gwladys Fouche et Terje Solsvik, avec Eric M. Johnson à Seattle; version française Jean-Philippe Lefief et Jean Terzian)

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Aéro et Défense
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Formation

Manager de l'environnement de travail

Paris - 16 mars 2021

Services Généraux

Maîtriser les aspects de sécurité au travail de votre fonction

Trophée

TROPHÉES DES USINES 2021

Live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Déposez votre dossier avant le 5 février pour concourir aux trophées des usines 2021

Conférence

MATINÉE INDUSTRIE DU FUTUR

Live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Comment rebondir après la crise 2020 et créer des opportunités pour vos usines

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE
ARTICLES LES PLUS LUS