[737 MAX] Boeing renonce à obtenir le feu vert de la FAA avant 2020 après un appel au réalisme

Dur échange entre le gendarme aérien américain et Boeing. La FAA a reproché à l'avionneur sa précipitation dans la remise en service du 737 MAX. Jeudi 12 décembre, l'entreprise a annoncé qu'elle n'obtiendrait pas le précieux feu vert avant 2020. 

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

[737 MAX] Boeing renonce à obtenir le feu vert de la FAA avant 2020 après un appel au réalisme
Des avions Boeing 737 MAX garés sur le tarmac de l'aéroport de Seattle aux États-Unis. /Photo d'archives/REUTERS/ Gary He

Boeing a reconnu jeudi 12 décembre qu'il n'atteindrait pas son objectif d'obtenir en décembre l'aval du gendarme aérien américain pour la reprise des vols du 737 MAX. Le modèle d'avion est immobilisé depuis mars après son implication dans deux catastrophes aériennes qui ont provoqué la mort de 346 personnes. Le contrôle informatique du système anti-décrochage de l'appareil a été mis en cause dans les deux cas.

Boeing a-t-il entendu l'appel au réalisme de la FAA (Federal aviation administration) ? Le PDG du groupe américain, Dennis Muilenburg, s'est entretenu avec le président de la FAA jeudi 12 décembre. La veille, la FAA avait annoncé qu'elle n'autoriserait pas une reprise des vols du 737 MAX avant 2020.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

La FAA durcit le ton face à Boeing

Le patron de la FAA, Steve Dickson, s’est montré ferme avec Boeing. Dans un message envoyé aux commissions en charge du transport aérien au Congrès, Steve Dickson reproche à l’entreprise ses annonces publiques sur un éventuel retour imminent du 737 MAX.

“L’administrateur [Steve Dickson] veut directement dire sa perception que certaines des déclarations publiques de Boeing ont été conçues pour forcer la FAA à agir plus vite”, lit-on dans ce message selon des extraits rapportés par le Seattle Times. Empêchée de livrer le 737 MAX, Boeing a ralenti sa production et doit stocker les appareils volumineux. Pour réduire ses pertes déjà immenses, il doit compléter un nouveau processus de certification auprès de l’autorité aérienne américaine.

Avec ce message au ton dur, la FAA cherche sans doute également à redorer sa réputation. L’administration américaine a été mise en cause plusieurs fois pour sa complaisance à l’égard de Boeing et ses défauts dans son processus de certification du 737 MAX.

Boeing veut "répondre à toutes les questions de la FAA"

À l'issue de la réunion entre Dennis Muilenburg et Steve Dickson, Boeing s'est engagé à "répondre à toutes les questions de la FAA" et à travailler à la remise en service en toute sécurité du MAX en 2020. Selon plusieurs sources du Seattle Times, l'autorisation de la FAA ne pourrait pas tomber vraisemblablement avant février 2020.

En octobre 2018, Boeing prévoyait la remise en service de son appareil vedette au quatrième trimestre 2019. Le mois suivant, le groupe disait espérer obtenir l'aval de la FAA à la mi-décembre. Boeing avait prévenu qu'un retard important d'homologation pourrait le contraindre à réduire ou interrompre la production de son appareil.

L'action Boeing a cédé 0,9% à Wall Street, soit la moins bonne performance des valeurs de l'indice Dow Jones, qui a clôturé en hausse de 0,85%.

Avec Reuters (David Shepardson, version française Jean-Stéphane Brosse)

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Aéro et Défense
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS