70% des investissements dans l’énergie seront politiques, selon l’Agence internationale de l’énergie

Dans son rapport mondiale annuel de l’énergie, le World Energy Outlook 2018, l’Agence internationale de l’énergie prévoit que la demande de pétrole et de gaz va augmenter et que 40% de l’électrique sera d’origine renouvelable en 2040 contre 24% aujourd’hui. Elle pointe surtout l’importance des politiques énergétique des gouvernements.

Partager
TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

70% des investissements dans l’énergie seront politiques, selon l’Agence internationale de l’énergie
L'Agence internationale de l'énergie anticipe une très forte augmentation de la demande de gaz dans les économies en développement.

A la veille de la publication de la feuille de route énergétique française pour les dix ans à venir, la fameuse PPE ou programmation pluriannuelle de l’énergie (promise maintenant pour fin novembre selon François de Rugy), le World Energy Outlook 2018, rapport mondiale de référence de l’Agence international de l’énergie (AIE) publié le 13 novembre, devrait avoir un écho tout particulier.

A LIRE AUSSI

La demande mondiale de pétrole atteindra un pic en 2040

Sans surprise, les scénarios établis par l’AIE confirment que d’importantes transformations sont en cours dans le secteur mondial de l'énergie, de l'électrification croissante (40% de la production en 2040 contre 24% aujourd’hui) à l'expansion des énergies renouvelables, en passant par les bouleversements de la production pétrolière et la mondialisation des marchés du gaz naturel.

Selon le New Policies Scenario (NPS) de l’AIE, prenant en compte les politiques connues des pays, la demande d’énergie devrait encore croître de 25% d’ici à 2040 et notamment la demande en pétrole pour répondre aux besoins de la pétrochimie, du transport par camion et de l'aviation.

Pour y faire face, "il faudra doubler le nombre d'approbations de projets pétroliers classiques par rapport à leur faible niveau actuel", prévient l’AIE. A défaut, "la production américaine de schiste argileux, qui a déjà connu une croissance record, devrait ajouter plus de 10 millions de barils par jour d'ici 2025, ce qui revient à ajouter une autre Russie à l'offre mondiale en sept ans", écrivent les auteurs du WEO 2018.

A LIRE AUSSI

Plus que jamais, c'est aux Etats-Unis que bat le cœur du pétrole

Toujours plus de pétrole, de gaz et de renouvelables

La demande de gaz naturel est aussi à la hausse, “effaçant ainsi l'idée d'une surabondance", analyse le rapport, alors que la Chine apparaît comme un consommateur géant. L'énergie solaire photovoltaïque prend de l'avance, les énergies renouvelables représentant près des deux tiers des augmentations de capacités mondiales d'ici 2040, grâce à la baisse des coûts et aux politiques gouvernementales de soutien. La part des énergies renouvelables dans la production d'électricité passera de 25 % aujourd'hui à plus de 40 % en 2040. Mais le charbon reste la principale source d'énergie et le gaz le deuxième.

"Les autres technologies à faible émission de carbone et en particulier les politiques d'efficacité énergétique nécessitent encore un effort important", observe l’AIE, qui met en avance l’importance des politiques publiques. "Plus de 70 % des investissements mondiaux dans le domaine de l'énergie seront dirigés par les gouvernements et le message est clair : le destin énergétique du monde repose sur les décisions et les politiques prises par les gouvernements, prévient Fatih Birol, directeur exécutif de l'AIE, dans un communiqué. Il sera essentiel d'élaborer les bonnes politiques et les incitations appropriées pour atteindre nos objectifs communs de sécurité d'approvisionnement énergétique, de réduction des émissions de carbone, d'amélioration de la qualité de l'air dans les centres urbains et d'élargissement de l'accès de base à l'énergie en Afrique et ailleurs".

Axer les politiques publiques sur des réseaux, le numérique et le stockage

Le WEO 2018 montre en effet le "contraste entre les politiques actuelles et prévues", et celles qui "permettraient d'atteindre les objectifs climatiques à long terme de l'Accord de Paris, de réduire la pollution atmosphérique et d'assurer un accès universel à l'énergie". L’expansion des énergies renouvelables y aidera (elle est même indispensable pour compenser le charbon), mais elle implique "un nouvel ensemble de défis que les décideurs politiques doivent relever rapidement", prévient l’AIE. Il faudra investir dans des réseaux plus flexibles, et réformer les marchés de l’énergie, financer les investissements dans les réseaux, ainsi que l'amélioration des technologies de réponse à la demande, comme les compteurs intelligents et les technologies de stockage sur batterie.

0 Commentaire

70% des investissements dans l’énergie seront politiques, selon l’Agence internationale de l’énergie

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Sujets associés

SUR LE MÊME SUJET

NEWSLETTER Energie et Matières premières

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

La mobilité de demain selon Clotide Delbos et Christel Bories

La mobilité de demain selon Clotide Delbos et Christel Bories

Nouveau

Lors des Assises de l'industrie 2021 organisées par L'Usine Nouvelle, Clotilde Delbos, directrice générale adjointe de Renault et DG de Mobilize (marque du groupe au losange) et Christel Bories,...

Écouter cet épisode

Une bête curieuse

Une bête curieuse

Nouveau

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix nous raconte le parcours de Temple Grandin.  Autiste, experte en psychologie des animaux, ingénieure, chef d’entreprise... Temple Grandin...

Écouter cet épisode

François Alu, danseur... et coach en entreprise

François Alu, danseur... et coach en entreprise

Dans le nouveau podcast Inspiration, François Alu, premier danseur de ballet de l'Opéra de Paris répond aux questions de Christophe Bys. Une interview réalisée à l'occasion...

Écouter cet épisode

L'innovation selon le patron de Valeo

L'innovation selon le patron de Valeo

Jacques Aschenbroich, le PDG de Valeo, était présent aux Assises de l'Industrie organisées par L'Usine Nouvelle. Le dirigeant du groupe français, spécialiste des systèmes...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez des produits et des fournisseurs

Energies renouvelables

Capteur solaire - CR 110

KIMO INSTRUMENTS

+ 240 000 Produits

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 25/11/2021 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS